7Heureusement, vivre en 2016 a aussi de gros avantages par rapport aux temps d’avant. Et la technologie n’y est, bien évidemment, pas pour rien. Alors pour vous réconcilier avec notre époque, après ces lignes interminables d’angoisses légitimes couchées sur papier, qui pour les plus sensibles d’entre vous deviendront des phobies nocturnes, respirons un peu et explorons avec un esprit joyeux, positif et conquérant, ce que 2016 nous propose de mieux !

Des Smartphones plus puissants que nos vieux PC

Vous n’imaginez pas ce que sont capables de faire nos téléphones en 2016. Plus encore que le monde de l’informatique, c’est dans la technologie embarquée des téléphones portables que se situent les évolutions technologiques les plus rapides à l’attention des particuliers. D’une année sur l’autre, une évolution d’un même modèle de smartphone franchit un cap technologique qui autrefois aurait pris 20 ans de recherche. Jugez plutôt : le Samsung Galaxy S7 est 30% plus puissant qu’un S6, et 60% plus puissant sur la partie simplement graphique, avec un processeur qui embarque 33% de RAM en plus. Apple sort des produits plus vite que son ombre. Tous les autres fabricants emboîtent le pas des deux géants, avec des produits parfois milieu de gamme qui font mieux, un an après, que le haut de gamme de la cuvée précédente (LG, HTC). Bref, pour les technophiles, on vit une époque formidable, hyper-connectée, dans laquelle un simple appareil photo peut faire des vidéos dignes de Pulp Fiction. Sans en rajouter. Après, c’est à vous de savoir ce que vous filmez, mais l’image sera chouette !

Des voitures qui nous sauvent la vie.

Appels de détresse, feux à LED allumés en permanence, airbags partout, voitures qui se déforment en cas de choc brutal. Tous les véhicules qui sortent des usines mondiales de nous jours sont extrêmement bien pensés sur le plan de la sécurité, si bien que malgré les évolutions permanentes des crash-tests Euro NCAP, les véhicules modernes obtiennent quasiment tous la note parfaite de 5/5. Aujourd’hui, les critères de fabrication ont changé, parce que la sécurité est bien plus importante qu’il y a 20 ans dans l’esprit des usagers. Quitte à s’offrir une voiture plus chère, plus lourde et plus gourmande. Les voitures modernes vous montrent vers quoi vous avancez, reculez, avec des radars. Elles vous réveillent si vous somnolez au volant. Vous alertent si vous franchissez une ligne blanche. Tout ça a un prix (en baisse perpétuelle), mais est extrêmement utile dans la majorité des cas. Sans compter toutes les technologies qui optimisent le freinage, là aussi en perpétuelle amélioration. Même les pare-chocs avant sont étudiés pour se déformer en cas d’impact avec un piéton ou un cycliste !

Les courses en ligne

Faire ses courses sans aller au supermarché, quel monde merveilleux ! Si tous les Français ne sont pas adeptes de ce mode de consommation, il faut quand même avouer qu’il revêt pas mal d’avantages, en dehors du fait de ne pas passer deux heures dans les rayons avec un caddie. En commandant ses courses en ligne, on maîtrise complètement son budget à chaque clic. Et si l’on s’y prend intelligemment, on peut même rester loin des tentations en tous genres, plus évidentes et oppressantes quand on est à proximité des choses dont on n’a pas vraiment besoin, mais qu’il suffit de saisir en tendant la main. Rapide, efficace, et sur le plan du budget, transparent. Encore faut-il savoir ce qu’on veut. Et puis le supermarché, beaucoup de gens aiment ça !

L’essor des médecines douces

Ostéopathes, naturopathes, phyto-thérapeutes, sophrologues, acupuncteurs, de nos jours les médecines douces ont plutôt le vent en poupe. Au sommet de cette pyramide des professionnels de santé « non-médecins », les ostéopathes, qui ont longtemps attiré l’ire des kinés et des médecins généralistes, les prenant parfois pour des charlatans. Aujourd’hui, l’offre de soins est beaucoup plus répandue et transparente dans les villes. Le danger, c’est que certains patients sont tentés d’en faire un peu trop,n ét développent une forme de dépendance à toutes ces pratiques. On a plus facilement « l’œuf » en 2016 que par le passé. Mais on a aussi la possibilité de s’adresser à plus de gens pour nous expliquer que tout va bien, et le cas échéant, nous soigner, ou nous ré-orienter vers notre médecin. Un progrès, non ?

Un monde de robots

Les robots qui passent l’aspirateur, nettoient les vitres ou tondent la pelouse, c’est so 2015. En 2016 on avance à pas de géants, avec des androïdes qui sont aujourd’hui capables de détecter les émotions (comme le Pepper, fabriqué par Aldébaran), ou qui sont de véritables auxiliaires de vie à domicile, même si pour le moment les fonctions sont assez limitées. Cela dit, avec quelques applications embarquées et évolutives, les robots fabriqués en 2016 apprennent des choses, et gagnent de plus en plus en autonomie, au niveau des déplacements par exemple. Certains sont capables de prendre des photos d’eux-mêmes pendant une soirée, et d’identifier les visages (Jibo, 750 dollars), ou de participer à l’apprentissage de l’anglais, de rappeler qu’il est l’heure de prendre des médicaments, et même de faire un pas de danse (Buddy, fabriqué par Blue Frog). Pour l’instant, les robots les plus perfectionnés sont des concepts uniques, présentés dans les salons, et coûtent plusieurs milliers d’euros. ais d’ici à ce qu’un droïde de protocole (pardon pour la référence) accueille les invités, fasse la vaisselle, nettoie parterre et couche les enfants, il n’y a qu’un pas. Ce n’est qu’après qu’il prendra la tête d’une armée et déclarera la guerre.

Et on pourrait continuer comme ça pendant des heures, entre les bracelets connectés qui encadrent nos activités sportives, les caméras « sportives » qui filment en 4K alors qu’elles tiennent dans le poche d’un jean serré, les cartes SD qui embarquent jusqu’à 1 Téra Octet de mémoire (oui oui, vous lisez bien), et même des disques durs sous forme de barrettes qui transfèrent des fichiers 6 fois plus vite que le SSD, soit le futur d’il n’y a pas si longtemps. Bientôt, l’ordinateur quantique, cherchez, vous allez délirer.

 

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire