Il manquait une animation qui soit vraiment autour de la musique. Et oui ! Quand on y réfléchit, c’était dans l’ADN de la médiathèque Villa-Marie de Fréjus de proposer à la fin du printemps, un nouvel événement culturel qui mette en évidence une autre partie de son très grand catalogue de médias disponibles à l’emprunt. Et cette fois-ci, avec l’exposition « Et toi t’écoutes quoi ? », il s’agissait de prouver à qui voulait bien l’entendre que le panel des œuvres musicales disponibles à la MVM est plus qu’intéressant. Et très, mais alors très hétéroclite !

Impliquer le public local

Et pour ce faire, il fallait sélectionner des « grandes oreilles », entre guillemets. Une vingtaine de personnes, qui soient à la fois des figures locales, des habitués voire des proches de la Villa, et surtout, de grands mélomanes aux goûts radicalement différents les uns entre les autres. C’est Laurent Le Touzo, responsable des animations, en association avec tous ses collègues du département musique, qui s’est occupé de recueillir les témoignages des amateurs de musique qui se sont vus attribuer chacun un panneau, où il est fait mention de ce qu’ils écoutent, pourquoi, comment, depuis quand. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les instincts musicaux des uns et des autres sont parfois parfaitement explicables (lorsqu’il s’agit par exemple de musiciens comme Manon Chemam, ou de responsables de station de radio comme Pierre Potin, le boss de MosaïqueFM), ou très surprenants, comme quand l’ancien directeur de l’école Jacques Melzer Mathieu Fauvel, après avoir retracé son parcours assez classique, avoue que son dernier coup de cœur, c’est un concert d’Earth, Wind and Fire.

Pour le dessert

Ce que l’on ne fait pas assez souvent dans les monuments historiques, nous avons la chance d’y assister chez nous : du spectacle vivant ! Et pour lier deux bonnes idées entre elles autour du même thème, celui de la musique, la MVM a également accueilli un petit spectacle musical de très bonne facture, qui permettait aux élèves de l’école Jacques Melzer de s’exprimer sur un format assez court, donc dynamique, donc réussi. Des œuvres qui se sont enchaînées pour le plus grand plaisir des parents venus nombreux soutenir leurs enfants et ceux des autres, mais aussi très agréable pour les simple curieux qui voulaient visiter les locaux, et découvrir qu’effectivement, dans les bacs, NTM et Slayer côtoient JJ Cale et Brahms, sans différence de traitement. Vraiment sympa, rondement mené, et très intelligent.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire