Par M’oiselle Jeanne

« Magali, tu es folle, un peu, beaucoup, passionnément, à la folie ? ». Voilà comment Magali Solignat, comédienne, auteur, metteur en scène, clown, a accepté de reprendre au pied levé le rôle d’Hermia dans le « Songe d’une nuit d’été », après la défection d’une actrice. Pour le jouer sur scène… 3 jours plus tard. C’était l’année dernière en Guyane. Défi relevé, pari gagné. Magali a joué la pièce 6 fois devant 700 personnes à chaque fois. Alors oui, Magali est folle, assurément, mais de son métier.

Installée à Fréjus depuis l’été dernier, elle arrive tout droit de la Guadeloupe, de l’île des Saintes exactement, où elle a grandi et connu le succès. En 1999, sitôt sortie de l’école d’art dramatique Jean Périmony à Paris, elle intègre le casting du film de Peter Watkins « La Commune (Paris, 1871) ». « Une chance formidable » se souvient-elle « parce que ce film, c’est un chef-d’œuvre qui est étudié aujourd’hui dans les écoles de cinéma ». Ce qui ne l’empêche pas de retourner aussitôt dans sa Guadeloupe natale, où elle croise la route d’Eddie Arnell, célébrité locale. Une défection – encore une ! – lui vaut de se voir proposer un rôle « génial et loufoque »  dans sa comédie « Humour noir et rire jaune ». Avec 200 représentations, la pièce lance sa carrière, le public guadeloupéen la découvre et l’aime aussitôt. Elle a 24 ans, elle est « rentrée par la grande porte ». Celle du succès.

Ce qui a suivi depuis, c’est du travail, parce que sous son air de suivre son étoile, Magali est en réalité une vraie bosseuse. Ecriture, mise en scène, café-théâtre, spectacles pour enfants, ce petit bout de femme déborde d’énergie et sait tout faire, avec une affection particulière pour les spectacles de clowns, comme « Solid’Air » qu’elle jouera aux Nuits Off *. « J’ai payé mes études comme ça, en faisant le clown dans des anniversaires. Maintenant je forme les autres **. J’aime le paradoxe du clown : c’est un personnage qui réussit quand il échoue. » Depuis son installation à Fréjus, elle sillonne les scènes de l’agglo et d’ailleurs, et multiplie projets et initiatives. Avec François Cracosky des Scènes d’Argens, elle a monté 4 pièces et ils travaillent sur 3 projets pour la rentrée ***. Autre nouveauté de sa rentrée dont elle n’est pas peu fière, elle donnera des cours de théâtre à Fréjus ****.

Mais au fait, pourquoi Fréjus après les Saintes ? – « Un coup de cœur, une histoire d’amour, une rencontre à l’aéroport, un homme, un sourire, un verre, un coup de fil 3 jours après, et… Fréjus ». Forcément, quand on a une vie qui ressemble à un film… Quel talent !…

* Nuits Off : Solid’Air (clown), merc. 20/07 à 19h et ven. 27/07 à 19h, musée d’histoire locale / « Post-Scriptum » (comédie), ven. 22/07 à 21h30, école de musique

** Stage de clown sam. 24 & dim. 25/09

*** « Irrésistible » (comédie), ven. 16/09 à l’espace Victor Hugo (Puget-sur-Argens).

**** Cours de théâtre Adultes (tous niveaux lun. soir) et Enfants (merc. après-midi) – Théâtre de Poche, traverse Castelli à Fréjus / Stage d’été pour les enfants du 16 au 19 août.

Renseignements : 06 76 65 17 55

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire