Le monde est divisé en deux, plusieurs fois. Je sais bien que dit comme ça ça ne signifie absolument rien, pourtant je vous assure qu’il y a un sens. En gros, à chaque fois qu’une nouvelle mode surgit de nulle part, il y a une division qui se crée entre ceux qui suivent, et ceux qui détestent. On va volontairement mettre de côté ceux qui s’en foutent parce que finalement, dans l’absolu, ils vont plutôt être naturellement rangés dans la catégorie de ceux qui détestent. Pour la simple et bonne raison qu’ils ne comprennent absolument rien à ce que font ceux qui suivent. Je m’explique ! En ce moment, au détour des ruelles de vos villes et villages, vous assistez à un étrange ballet d’adolescents en train de scruter le ciel à travers l’application photos de leur smartphone. Ils chassent des Pokemons. Et ouais, des Pokemons. Un sacré truc de glandu, quand même, vous ne trouvez pas ? En tous cas, quand on ne le fait pas soi-même, il y a peu de chance qu’on trouve ça cool ou génial. On trouve même que c’est plutôt bizarre. Et quand on nous explique que « c’est super, c’est de la réalité augmentée, on chasse des créatures virtuelles qu’on collectionne, et ça se passe dans la vraie vie, ça fait sortir de chez soi, on découvre des endroits insoupçonnés »…on découvre rien du tout, on découvre juste que la batterie d’un iPhone ça tient moins longtemps quand on filme un truc à longueur de journée. Et on découvre le monde qui nous entoure « immédiatement », mais à travers un écran au lieu de le regarder avec ses yeux, alors que ça irait encore plus vite. Bref, c’est incompréhensible. Peut-être même que c’est encore plus étrange que World of Warcraft, ce jeu qui a plongé des milliers de geeks dans l’oubli, perdus qu’ils étaient à se rendre aux rendez-vous avec leurs guildes plutôt qu’à discuter avec des vrais gens. Le phénomène WoW existe encore, mais utiliser un pc, en 2016, c’est « so has been », un smartphone c’est le futur. Et ça aussi c’est bizarre : pourquoi jouer en tout petit quand on peut faire mieux avec plus de technologie et pour le même prix ? Même les geeks s’y perdent. On croit qu’on avance, en fait on recule. On vient de comprendre qu’on pouvait regarder le vrai monde, mais on n’a pas encore compris que nos yeux suffisaient. WoW nous avait appris qu’on pouvait avoir une vie sociale, mais il fallait posséder une connexion Internet. Peut-être que dans 5 ans, on saura qu’on peut assister à un spectacle vivant, mais il faudra le faire via Skype ou What’s App. Allez, je prends un pari : si dans 50 ans on continue à se reproduire en pratiquant le sexe, c’est qu’on n’aura pas tout perdu. Franchement je flippe ma race maudite.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire