Le métier de DJ ne lui suffit plus, ça y est ! 20 ans qu’il gravite dans la sphère de la musique électronique, assez longtemps pour que Sébastien Drums se mette à l’organisation grandeur nature. t pour commencer cette nouvelle activité, il a choisi sa ville natale, histoire de rendre un peu ce qu’on lui a donné. Summer Vibes, c’est tout à son image : de la musique électronique, bien sûr, mais aussi des musiciens en live et un show sons et lumières digne des plus beaux plateaux. Et tout ça, c’est à St-Aygulf que ça se passe, le mercredi 27 juillet. Alors pourquoi et comment Seb Drums est-il passé de l’autre côté du miroir ? Pour de très bonnes raisons, qu’il nous explique autour d’une très belle assiette de pâtes.

Seb, qu’est-ce qui t’a pris de passer du côté de l’organisation ?

Ça va bientôt faire 20 ans que je suis dans le monde des DJs, j’ai un peu fait le tour même si ça ma plaît toujours. Et quand je vois des événements comme TomorrowLand, quand j’ai la chance de jouer sur quelques scènes lors d’énormes festivals comme ça, ça me donne des idées. Je suis Fréjusien, j’ai eu la chance d’organiser des Line-ups pour Neonsplash ou pour la fête de la musique, là on me laisse organiser Summer Vibes. C’est le syndicat d’initiative de St-Aygulf et Mikael Brun qui m’ont sollicité pour que je m’en charge, j’ai amené le concept, le nom, les artistes.

C’est ton carnet d’adresses qui a plaidé pour toi ?

C’est toujours beaucoup plus simple quand tu es dans le milieu depuis longtemps. Tu as les contacts directs des agents, ils connaissent ton travail et ça te rend plus crédible.

Pourquoi St-Aygulf ?

C’est le maire qui a voulu que St-Aygulf ait une belle soirée, pour développer la ville. C’est aussi pour rappeler les bons souvenirs du FunDj tour, auquel j’avais participé il y a une dizaine d’années. Il y avait plus de 2000 personnes, donc c’est possible de faire quelque chose de bien sur cette place !

Tu as réussi à faire un beau plateau pour pas trop cher, du coup !

C’est pour ça qu’on m’a demandé ! Le secret c’est de tenter des paris. C’est comme ça qu’on a eu Kungs, je l’ai contacté en février. Son morceau « This Girl » commençait à peine en radio, aujourd’hui c’est le tube de l’été, il a 40 millions de vues sur YouTube.

Tu le sentais ?

J’ai bossé avec Avicii, il avait 20 ans, on a fait des morceaux ensemble, c’était un pari. Et regarde le parcours fou de ce Suédois !

Comment as-tu sélectionné les artistes ?

J’avais envie de remettre un peu de live, et de donner la chance à des musiciens de participer à des shows avec des DJs, il y aura donc des guitaristes et des percussionnistes. Nebat Drums ça fait des années qu’il est dans le métier, il est résident à Las Vegas, il joue sur tous les plus grands plateaux, c’est quelqu’un avec qui j’ai des affinités, il est talentueux. Et puis il y a le guitariste Ace avec qui j’ai aussi collaboré, il a travaillé avec Calogero ou Johnny Hallyday. et j’ai aussi eu la chance de travailler avec lui. C’est un grand showman.

Comment est-il venu à la musique électronique ?

Il a découvert ça, ça lui a plu, et le feeling s’est créé, j’ai voulu mettre en oeuvre ce qu’on faisait en studio en live. Chaque musicien aura un planning bien précis, Nebat Drums fera des shows de dix minutes dans les interludes, Ace jouera avec moi en live sur un set qu’on a préparé en amont.

Tu vas gérer comment , le fait de jouer en plus d’être à l’orga ?

Il faut souligner tout le boulot qui a été fait par le syndicat d’initiative, qui met tout en oeuvre pour que ce soit réussi, en plus des services techniques, de la régie son et lumière, la sécurité. La ville de Fréjus communique aussi très bien, Prisca Thivaud fait un boulot énorme, les flyers, les banderoles, les réseaux. C’est vraiment un boulot d’équipe, et c’est la synergie qui fait qu’un événement fonctionne. On a des budgets un peu limités, c’est la première édition, mais si c’est un succès on va pérenniser la chose. Ça me me plairait de créer un événement récurrent, avec des soirées à côté parce que mon boulot c’est quand même DJ, à la base !

summer-vibes-27-juillet

LE LINE-UP

Par Sébastien Drums lui-même, ce sera plus simple !

« En ouverture on aura un jeune DJ fréjusien très talentueux, Mathieu Koss, qui vient d’être signé par Spin Records, un gros label. Il est suivi par beaucoup de monde, il a remixé Bob Sinclar, il a vraiment du potentiel. Ensuite il y aura Nebat Drums qui s’occupera des interludes. Après c’est moi, avec Ace, et puis en tête d’affiche on aura donc Kungs, avant que Mathieu Koss ne finisse la soirée. » De 20h à 21h, place de la Poste à St-Aygulf le 27 juillet.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire