Les jeux de Rio, ce sera du 5 au 1 août. On a tout dit sur ces jeux Olympiques : que les installations ne seraient pas prêtes, qu’ils seraient les plus chers à sécuriser de l’histoire, qu’il n’y aurait pas les Russes parce qu’ils mangent tous du Clenbutérol au petit dej’, et même que l’équipe de France de hand allait encore gagner le tournoi. Tout ça, c’est possible (apparemment les installations c’est ok). La seule chose dont on est sûrs, c’est qu’il y aura bel et bien 28 sports représentés, pour un total de 38 disciplines. Difficile de connaître la liste par cœur quand on n’est pas Patrick Montel, d’autant que parfois, elle change un peu. Cette année, il y aura l’apparition du rugby à 7 et le retour du Golf après 112 ans d’absence. On a a failli avoir du kitesurf, ce sera comme d’habitude de la planche à voiles. Mais si on regarde d’un peu plus près l’histoire des sports olympiques, on se rend compte que du côté du Comité International Olympique, on a parfois été encore plus dingue que dingue, en invitant des disciplines hallucinantes. Le point sur ces sports qu’on ne peut pas pratiquer chez soi, même si on a un grand jardin.

La Crosse : On dit de la crosse que c’est un truc de canadiens. En fait, pas exactement. On enfile une tenue de joueur de NFL, on fait une sorte de partie de hockey sur gazon, mais au lieu de faire rouler une balle, on la transporte et on se la lance avec une crosse, genre d’épuisette de combat. 1904 et 1908, avant que l’on comprenne que seuls deux pays dans le monde jouaient à ça, un peu comme le foot US.

Le Roque : un genre de variante du croquet, le jeu préféré de la reine de cœur dans Alice au Pays des Merveilles. En 1904, c’était cool.

Le motonautisme : Incroyable mais vrai, le motonautisme est le seul sport mécanique à jamais avoir eu sa place aux jeux olympiques. Et si Lagaf’ et consorts ont contribué à populariser la discipline « sport de riches » par excellence, sachez que c’était aux JO en 1908, et basta.

Le Baseball et le rugby à XV : Deux disciplines pratiquées par des millions de gens, certes dans certaines régions du monde et pas d’autres comme le football, sport mondial par excellence, mais quand même. Des fédérations avec d’énormes moyens, des pratiquants sur les cinq continents, et pourtant, pas de place pour les JO. En fait, plus de place, puisque le Baseball a récemment été évincé après 5 olympiades entre 1992 et 2008, et le rugby a perdu sa place en 1924.

Wushu_dao

Les essais de fou

Chaque année, le CIO propose des sports en démonstration. Et souvent, on assiste à des choses aux limites du paranormal. En 2008, Pékin a essayé de nous vendre le Wushu, un art martial pieds-poings avec parfois l’intervention d’armes. Là-bas, il y a même des jeux vidéo sur le sujet ! En 1900, il y a eu de la course de ballons, en gros, des grand prix de dirigeables, ou plutôt d’aérostats. En général, chaque pays essaie de fourguer un sport local bien zarbi pour montrer les traditions ancestrales. En Islande ce sera le Glima, sorte de lutte traditionnelle où on s’agrippe la culotte. La Finlande propose le Pesäpallo en 1952, une sorte de Baseball mais pas vraiment. En 1980 à Moscou c’est déjà plus rigolo, puisque le régime communiste propose aux curieux de découvrir le sport de combat de l’armée Rouge, à savoir le Sambo, du combat libre à mains nues bien brutal. On avait fait pareil en France en 1924 avec la savate, et même avec la Canne de combat, un truc très bizarre qui se pratique avec un bâton de châtaignier de 95 cm de long.  A Séoul, on a essayé le Bowling,  Et aujourd’hui, le ministère des sports grec essaie de faire revenir le Pancrace aux JO, après avoir revu un peu les règles de cette espèce d’UFC antique, où il était seulement interdit, à l’époque, d’arracher les yeux ou de mordre son adversaire. Par contre on pouvait le tuer.

pancratos-2

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire