Par M’oiselle Jeanne

Des sacs à main et des chaussures en liège naturel – oui en liège ! – c’est ce que l’on peut trouver dans la boutique de Véronique et Rui, rue du Général de Gaulle à Fréjus. Une ouverture au printemps, un concept insolite, des produits encore jamais vus, c’est tout nouveau, tout beau, et en plus c’est écolo ! Retour sur une virée shopping pas comme les autres.

Ce qui frappe dès le pas de la porte de cette boutique d’un nouveau genre, c’est la profusion de sacs et de chaussures qui s’exposent d’étagères en étagères, et contribuent à l’ambiance chaleureuse du lieu. Le moins que l’on puisse dire en effet, c’est qu’il y a du choix ! Véronique et Rui, les heureux propriétaires de ce commerce, y sont particulièrement attachés et reconnaissent y veiller personnellement en passant commande chaque semaine auprès de leur fournisseur, car disent-ils « c’est important que le magasin soit garni et qu’il donne envie ». Sur ce premier point déjà, c’est réussi.

Esthétique, naturel et abordable

Pour la suite de la visite, l’attention se concentre naturellement sur le produit lui-même encore peu connu en France et ses multiples déclinaisons : sacs à mains, pochettes, bijoux, chaussures, portefeuilles,… ici le liège remplace le traditionnel cuir, et c’est vraiment original. Mais ce n’est pas là sa seule vertu, loin de là. Car c’est aussi « très léger, doux et résistant. Les gens pensent souvent que le liège est cassant, mais il est au contraire très souple et très solide, car pour la maroquinerie, il est coupé très finement et traité avec un pigment naturel qui l’adoucit et l’assouplit ». Et en plus de tout ça, c’est très bon pour l’environnement ! D’abord, ça permet d’épargner la vie des animaux recherchés pour la qualité de leur cuir. Ensuite, ça éclaire l’avenir des forêts de liège, auxquelles la maroquinerie en liège offre un formidable débouché après qu’elles aient été mises à mal par la crise des bouchons de bouteilles convertis au synthétique. Et on ajoute que c’est abordable et qu’il y en a pour toutes les bourses, à partir de 10€ pour les porte-monnaies, 39€ pour les pochettes et 69€ pour les sacs à main.

Pour Véronique et Rui, la maroquinerie en liège est une affaire de coups de cœur. Le premier, le leur, à bord du bateau de croisière sur lequel ils officiaient tous les deux. Véronique est originaire du Var, et Rui du Portugal, premier producteur mondial de liège où cette nouvelle maroquinerie a la côte depuis 4-5 ans déjà. Le deuxième avec le produit dont ils disent eux-mêmes qu’ils en sont «  vraiment tombés amoureux, de son toucher doux, de sa légèreté et de sa fabrication respectueuse de l’environnement ». Aussi, quand ils décident de raccrocher des tours du monde et de regagner la terre ferme, c’est tout naturellement autour de cette maroquinerie qui leur a tapé dans l’oeil qu’ils lancent leur petite entreprise. En 2012, ils créent le site www.sacamainenliege.com, participent alors régulièrement à des marchés bio et nature et autres foires artisanales, et quatre ans plus tard, ils poursuivent l’aventure avec l’ouverture de leur boutique fréjusienne. Plus motivés que jamais.

Autant de bonnes raisons d’y venir au moins une fois, par curiosité, pour mieux y revenir…

M’oiselle Jeanne

 

Infos pratiques

43, rue du Général de Gaulle à Fréjus

Tél. 06 38 51 25 85

Ouvert tous les jours du lundi au samedi, de 10h à 13h et de 14h à 18h30, le dimanche de 10h à 13h

A propos de l'auteur

Articles similaires

Une réponse

Laisser un commentaire