Et bien ça y est, l’été, le vrai, juillet-août, c’est fini. Finies les tongs avec les chaussettes dedans, finies les Adilettes, les serviettes Batman et les glaces qui dégoulinent. Finis aussi la circulation en galère, les films nuls au cinéma tous les mercredis, les cartons demi-tarif au Luna Park et les toboggans multi-colores du parc aquatique en face. Enfin, presque ! Parce que si beaucoup de gens s’en sont allés de chez nous le weekend dernier, et vont achever leur transhumance ce weekend, il ne faut pas oublier que nous, on reste là, et on lâche rien ! Il est temps pour nous de profiter un peu de notre belle saison, tous seuls, sans les bons côtés du tourisme, et sans les mauvais. Alors c’est sûr, ces décolletés, ces bikinis, ces courbes, et par opposition, ces abdos dessinés et ces beaux bruns, qu’on soit un homme ou une femme, on les a déjà vus l’an dernier, et on les reverra l’an prochain. L’exotisme d’une rencontre venue d’ailleurs n’est plus là quand septembre se pointe. Mais c’est aussi l’occasion de découvrir les choses que l’on connaît par cœur sous un autre jour, profitons-en. Profitons-en aussi pour faire un bilan de cette saison qui aura été marquée par tellement de choses folles qu’on oublie vite que cet été, nos vies ont changé un peu plus vite que d’habitude. Parce que la loi travail, parce que Nice, parce que l’Euro, les JO, Donald Trump, Jacqueline Sauvage…Si tout ça est bien planqué derrière la plage et le soleil, le monde continue de tourner, même par 38° à l’ombre. Et on va vous le prouver !

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire