Puisque chaque année on vient lui poser la question, il était légitime que nous aussi on le lui demande : alors M le Maire, pour ou contre le retour des corridas à Fréjus ? Réponse sans appel d’un David Rachline qui déteste les tortures envers les animaux : ce sera un non définitif. Mais il convient quand même de développer un peu, et surtout, d’expliquer aux Fréjusiens (et aux autres, d’ailleurs) comment on gère une guerre intestine qui apparemment passionne un petit nombre de gens certes, mais avec une intensité rare !

M le sénateur-maire vous avez débarqué aux affaires en 2014 et quand vous avez pris la direction de Fréjus, il a fallu gérer cette affaire de spectacles taurins.

C’est un dossier compliqué, parce que les uns et les autres sont dans es postures assez radicales, il faut le dire ! J’ai rarement vu des combats aussi durs qu’entre les pro et les anti-corrida. J’ai pris une position assez simple qui est celle de permettre un certain nombre de jeux taurins, des novilladas par exemple, mais sans picadors et sans mise à mort. Parce qu’à titre personnel je n’aime pas ça. Ce n’est pas un jeu qui m’amuse des masses, en fait…Mais il y a ici une tradition taurine qui est très forte. Incontestable. Je veux la respecter parce qu’elle fait partie de notre identité, mais dans une certaine limite parce que la souffrance animale est un dossier qui m’intéresse.

C’est difficile de trancher, quand on sait que même en essayant de ménager les deux camps on s’attire l’ire des deux côtés ?

Un peu ! En même temps, et ça peut paraître étonnant que ce soit moi qui vous dise ça, mais on s’attire les modérés. Ceux qui pensent que la liberté doit primer, mais qu’on ne peut pas aller jusqu’à l’excès de tuer des taureaux. Donc sur ce dossier les modérés sont avec moi, ceux qui ne veulent pas restreindre les libertés, laisser ceux qui veulent perpétuer la tradition des jeux taurins le faire. Et les modérés qui sont contre sont aussi heureux qu’il ne soit pas permis à Fréjus de mettre à mort des taureaux.

Est-ce que les passionnés par le sujet sont nombreux ?

Je ne suis pas sûr que ça intéresse tant de monde que ça. Aussi bien les fans que les anti qui étaient une trentaine devant mon bureau toute à l’heure. Il n’y a pas toujours foule aux jeux taurins, déjà. Je ne suis pas sûr que le sujet mobilise les masses mais il y a des gens qui sont passionnés par ces questions, je le respecte et je leur réponds. Le processus que j’ai mis en place est tel qu’il est, il n’y a pas de corridas à Fréjus aujourd’hui et il n’y en aura pas demain. On permet les jeux taurins sans qu’on fasse de mal aux bêtes, c’est ce que j’espère en tous cas et c’est ce dont je m’assure, mais ça ne signe pas le retour des corridas à Fréjus, je suis extrêmement clair sur le sujet.

Pourtant les anti-corrida vous soupçonnent d’organiser comme cela le retour progressif des corridas. 

Ils ont de l’imagination, tant mieux ! Certains le souhaitent, ce retour, mais il n’aura pas lieu.

La fin des corridas à Fréjus, on l’oublie parfois, mais ce n’est pas si vieux.

C’est Elie Brun, mon prédécesseur, qui sur conseil de son épouse, dit-on à Fréjus, avait mis fin aux corridas à Fréjus. Je respecte son choix et je me place dans sa continuité à ce niveau-là, je ne souhaite pas leur retour.

Puisqu’on vous a sous la main, un petit mot sur la saison estivale ?

Et bien ça va, il y a du monde à Fréjus, beaucoup de monde au mois d’août, on était un peu inquiet avec un petit mois de juillet. La ville a été à l’origine d’un concert électro avec Kungs en tête d’affiche, plusieurs milliers de personnes, j’en étais ravi, très heureux de ce moment gratuit pour les Fréjusiens. Et puis il y a l’opérateur qui fait beaucoup de choses, avec ce concert de Johnny Hallyday, un artiste que j’apprécie depuis toujours. Il y a eu pas mal d’autres bons moments, je pense au Hermae Festival qui n’a pas rempli parce que c’était la première, mais la programmation était intéressante. Une saison dont je suis assez satisfait, on progresse !

La feria, avec ou sans vous ?

Moi je passe boire un petit verre avec les copains, mais je n’assisterai pas aux jeux taurins, dont je ne suis pas fan du tout !

Les pros et les antis viennent vous voir régulièrement ?

Tous les ans ! Et je leur réponds à chaque fois la même chose ! On essaie de me convaincre des bienfaits du retour des corridas, les autres me disent le contraire, moi je maintiens mes positions. Moi je suis persuadé qu’ils sont mieux dans des prés ou même parfois dans des arènes, que dans des boucheries dont on voit aujourd’hui les atrocités, parfois, grâce à un certain nombre d’associations. Je ne suis pas trop complexé, je les reçois chaque année avec plaisir, même si c’est pour leur répéter toujours la même chose !

A propos de l'auteur

Articles similaires

Une réponse

  1. verdier

    Merci monsieur le maire de votre position et de votre décision de ne pas réintroduire les corridas à frejus. Je vous en felicite. Je reconnais encore la vôtre grand coeur, et votre sagesse.

    Répondre

Laisser un commentaire