Le pire 14 juillet depuis 1789

On en avait fait notre fête nationale, ce jour de déclaration populaire de la liberté, ce jour où le peuple s’est désolidarisé de la monarchie. Le 14 juillet aura aussi, désormais, une connotation tragique, grâce à un porc de la pire espèce qui a cru qu’il allait finir entouré de 70 vierges parce qu’il a fauché 84 personnes sur la promenade des anglais à bord d’un énorme camion blanc de location. Ce soir-là, la rance entière faisait la fête, comme tous les ans depuis plus de deux siècles maintenant. On écoutait de la musique, on admirait des feux d’artifice, on partageait un moment de glande en famille ou entre amis, on faisait des concerts, on vivait au présent, sans penser au 15 juillet. Et bien la prom’party de Nice en a pris un sacré coup quand au début de la nuit balbutiante un malade a tué pour tuer. On ne vous racontera pas une nouvelle fois ce qui s’est passé, vous l’avez déjà vu 12 mille fois sur BFM Tv, en boucle et avec force détails sordides comme savent si bien le faire les chaînes d’info en continu. On en redit juste un mot pour bien rappeler à tous nos lecteurs que comme eux, on n’oublie pas, parce qu’en plus c’était chez nous, ou juste à côté. Et que cet événement, en se rajoutant à ce qui s’était déjà passé, le 7 janvier, le 13 novembre, continue de diviser un peu plus les peuples, alors qu’il n’y a qu’un seul peuple, normalement. Bref, c’est pas fini, tout ça…

Piquet_de_grève_-_Charleroi_2015-04-22 (1)

Myriam en vedette

Et la loi travail, alors ? Adoptée ou pas ? Après des semaines et des semaines de grève dans toutes les strates de la société, la loi travail signée Myriam El Khomri a fini par passer, avec ce nouveau délire qu’utilise le gouvernement à tour de bras depuis quelques mois maintenant le fameux 49-3, qui permet de faire passer une loi en force, sans consulter le parlement (assemblée nationale + sénat) quand on sent que les débats vont s’enliser.  » Le premier ministre peut, après délibération du conseil des ministres, engager la responsabilité du gouvernement devant l’Assemblée nationale sur le vote d’un projet de loi de finances ou de financement de la Sécurité sociale », voilà ce que dit, en substance, le texte de loi. Et bien pour la 86e fois depuis 1958 et la naissance de la Ve République, le 49-3 a été de sortie. Alors voilà, vous pouvez désormais tous aller lire sur le site du gouvernement la dernière mouture, épurée, vidée semble-t-il de sa réelle substance de départ, la loi El Khomri. Et si vous comprenez tout, organisez un grand séminaire de vulgarisation, parce que franchement, même avec des explications et un cortex neuronal en bonne santé, c’est pas limpide comme un lac sibérien. Quoi qu’il en soit encore quelques décrets d’application, et on saura vraiment à quelle sauce nous serons mangés, employeurs, salariés, chômeurs et autres. Mutation sociale, qu’y disaient.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire