Alors on ne va pas en faire des tartines, parce qu’on vous l’a annoncé des semaines avant, on a déjà fait des articles dessus, et que si vous n’en avez pas du tout entendu parler, c’est que vous n’étiez pas dans le Var ces 4 derniers mois. Le Mangame Show édition 2016 a eu lieu ce week-end, et a été une réussite à tous les niveaux. Déjà parce qu’il n’a pas plu comme l’an dernier, et que les exposants et les visiteurs ont pu se faire plaisir pendant ces 2 jours et demi qui célèbre le manga, le jeux vidéos et la culture geek dans les grandes et petites lignes. Mais ça a aussi marché pour 3 raisons, qui vont correspondre aux intertitres de l’article (pas bête le rédacteur)

Des animations, partout, tous le temps

Alors, chez MGS event, on ne fait pas les choses à moitié. Du coup, au premier coup d’oeil à la carte des stands, et à la programmation, on se rend bien compte que pour pouvoir tout faire, il valait mieux prendre son pass VIP et camper devant l’espace Caquot 3 jours : des tonnes d’exposants, des stands à n’en plus finir, du rétro-gaming, des youtubeurs, des acteurs, des dessinateurs, une maison hantée, une roue J-One à faire tourner, de la malbouffe japonaise et américaine, une fête foraine, des conférences, des voix officieles, des sculpteurs, des gars qui réinventent des suites à Dragon Ball z, des artistes et un concert de Bernard Minet. Si j’ai fait le tour? Non pas du tout, parce que sincèrement il y en a partout et tout le temps. Du coup, un point positif pour tous les visiteurs : à chacun son expérience. Tandis que certains s’attardent sur le rétro-gaming, d’autres testent la Wii-U. Une bande de potes chantent en karaoké le générique de DBZ en japonais, et une autre va à la chasse aux autographes de Tartinex et Farod. Du coup il y en a pour tous et ça c’est le deuxième (dites donc, il est vachement bien construit cette article!)

Un mélange intergénérationnel

Moi j’aime bien être vieux dans ce genre d’endroit. Parce que ça permet de briller à Street Racer devant des enfants (un peu comme Marty Mc Fly dans Retour vers le futur 2), mais aussi de mettre une bâche à des gosses parce qu’ils ne reconnaissent pas la nana déguisés en Shina (mais oui, la meuf dans les chevaliers du Zodiaque!). Mais être vieux c’est aussi se faire expliquer par une brochette de minots que Fairy Tail c’est mieux que DBZ, et que non c’est Tartinex et pas « Tartiflex » et qu’en vrai il est drôle. Ça ouvre des débats, et ça crée du partage. Moi je me suis marré en expliquant à mes neveux comment marche Alex Kidd et les voir galérer sur ledit-jeu. Puis chez un des exposants, j’entend avec fierté un papa demander si le marchand n’a pas par hasard une Gamecube parce que son fils vient de découvrir ça et adore. C’est chouette de voir que depuis les années 80 et le grand boom de cette génération geek, le savoir continue à se partager, et mieux encore tout le monde se met rapidement d’accord : la geekerie c’est la vie. ce qui nous amène au 3ème point.

Des trucs à la mode mais pas que

Et ouais, parce que la fête foraine c’est pour tout le monde, mais sans déconner, une fois de plus, j’ai un retard monstre à rattraper sur les vidéos youtube, au moins pour pouvoir briller comme le soleil l’an prochain! Le Mangame Show est un événement, si ce n’est l’Evenement le plus cool qu’il y ait eu cet été dans le coin (et je ne dis pas ça parce que j’ai trouvé une cartouche de Killer Instinct). A l’heure où j’écris je dirais qu’ils étaient au bas mots 10.000 à venir samedi et dimanche, mais on aura les chiffres plus tard sûrement. En attendant, restez connectés à leur page, la troisième édition risque d’être encore plus dingue!

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire