Après le ciné-club lundi soir au Vox à 20h, avec la présentation de « Comancheria », le nouveau polar maîtrisé et nerveux de David Mac Kenzie, après « Pause Philo / Lettres recommandées » ce mardi à 18 h à la MVM en duo avec Mehdi Kebaili (voir plus haut), Laurent Le Touzo, scandaleusement, ne fout rien mercredi soir ; le connaissant (il me pardonnera, c’est un ami), il doit sûrement y avoir du foot à la télé.

Mais c’est pour mieux le retrouver jeudi soir (y a pas de match) à la Villa Aurélienne à 18 h 30, dans le cadre de « Conversation », l’animation mensuelle animée par la pétillante Magali Solignat. Seul hic : ce jeudi, LLT va trouver à qui parler.

En effet, il partagera la scène et le micro avec Jérôme Reber, conférencier émérite et érudit qui fut longtemps le directeur de la librairie Charlemagne. Aussi cultivé (et cinéphile) que son camarade d’estrade, et presque aussi bavard (lui aussi me pardonnera, c’est également un ami), le fan de Formule Un conversera, selon le fidèle intitulé de la manifestation avec le fan de foot – par pitié, ne les lancez pas là-dessus ! (ils me pardonneront, etc) – autour du thème de la rentrée littéraire.

Ces deux fous de lecture évoqueront, chacun selon son expérience, sa personnalité et son métier, cette spécificité française, cette anomalie peut-être, qui veut qu’à chaque fin du mois d’août quelques 500 nouveaux romans viennent envahir étals des librairies, rayons des bibliothèques, conversations des littéraires et émissions des médias. Pourquoi ? Vous le saurez jeudi.

Sinon, Jérôme et Laurent devraient être présents à l’inauguration du Lobo Concept Store samedi 17, mais il n’est pas prévu qu’ils y prennent la parole. Encore qu’avec eux, sait-on jamais…

 

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire