Par M’oiselle Jeanne

Créée en décembre 2014, l’association Les Estérelles rassemble cinq passionnés de théâtre, professionnels et semi-amateurs, qui se sont donnés comme objectif la promotion des scènes en tous genres sur l’agglomération et au-delà, et plus encore, la fusion des arts dans leur diversité, de la scène à la toile en passant par la sculpture, la musique, et bien d’autres. C’est ainsi naturellement au cœur du village des artistes du Festival de l’Art en Liberté à Fréjus, dont ils ont animé les soirées en musique et en répliques, qu’on les a rencontrés. Pour la soirée de clôture le 7 août, ils ont offert au public venu en masse une savoureuse interprétation de « Un air de famille », pièce culte d’Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri. Un sacré défi quand on connaît les pointures qui l’ont créée et jouée. Mais les défis aux Estérelles, ça ne leur fait pas peur, ils en ont même fait leur moteur !

Les Estérelles, c’est une équipe soudée de cinq comédiens, sorte de Club des Cinq du spectacle vivant, qui avec ses deux filles et ses trois garçons s’est lancée dans l’aventure de la fusion des arts. Aux manettes de cet ambitieux projet, le Président Jean-Yves Saliou, autour duquel se déploient les énergies de Pascal Guyot, Philippe Legagneux dit Philou, Célia Maachou et Carine Samson. L’idée, c’est de pouvoir non seulement se produire avec leurs spectacles (« Un air de famille », « Nuit d’ivresse », « Le père Noël est une ordure », « Un grand cri d’amour »), mais en plus de proposer d’autres artistes, musiciens ou comédiens, pour une programmation « clé en main » dans des lieux qu’ils souhaitent plutôt « atypiques ». Comme l’explique Jean-Yves, « On a créé cette association parce qu’on avait vraiment des envies de lieux différents de ceux traditionnels qui accueillent du théâtre. A la base nous sommes tous des comédiens membres de l’association Entracte. L’idée première des Estérelles, c’est la fusion des arts et des artistes. On n’est jamais aussi heureux que lorsqu’on investit un lieu nouveau avec nos spectacles ».

Des succès et des projets

En moins de deux ans, ils ont investi les locaux raphaëlois du Point K, puis ceux du bar-restaurant le Jack’son dont ils continuent d’assurer la programmation musicale et théâtrale dès cette rentrée. Cet été, ils ont fait leurs premiers pas dans le cœur historique des Arcs, où la municipalité leur a donné carte blanche pour organiser le premier « Festiv’Arcs » pour lequel ils ont mélangé musique et théâtre, en même temps qu’elle leur a confié pour l’année l’animation de la salle L’Oiseau Lyre, sorte d’auditorium de collège un peu oublié de tous qui en ferait fuir plus d’un mais pas eux ! Rénover, aménager, redorer ? Ce n’est pas un problème, juste un défi de plus. « Comme on vise des lieux atypiques, neuf fois sur dix ils ne sont pas aménagés pour faire du spectacle, ce n’est pas grave, on a l’habitude, et c’est pour ça qu’une partie de nos cachets est toujours reversée à l’association, pour nous permettre d’investir et d’acheter du matériel ».

La clé de leur succès ? Leur motivation bien sûr. Mais aussi leur organisation. Si les décisions sont collégiales, chacun donne à l’association ce qu’il a de meilleur et ce qu’il fait de mieux : Célia s’occupe de la communication, Carine élabore la programmation artistique forte d’un carnet d’adresses de plus d’une centaine d’artistes, Pascal est à la mise en scène « au sens large » avec force conseils sur l’aménagement des lieux, Philou assure le relationnel quand il n’est pas à la régie, et Jean-Yves est à la prospective, base de tout : « Moi, je fouine, je cherche, je rencontre des gens, je découvre des lieux, je propose. C’est comme ça que j’ai mis les pieds la première fois au Point K. Pareil pour le Jack’son. Depuis, j’ai fait de nouvelles rencontres, découvert de nouveaux lieux, et pris de nouveaux contacts. On attend des résultats. On en dira bientôt plus ». On attend ça avec impatience !…

M’oiselle Jeanne

Informations pratiques et prochaines dates :

FB : Les Estérelles

Tél. 06 72 80 70 85

. 9 septembre, « Un air de famille », Le Cannet

. 16 septembre, « 4×4 pour 2 », le Jack’son à Saint-Raphaël

. 7 octobre, « Nuit d’ivresse », le Jack’son à Saint-Raphaël

. 8 et 9 octobre, « Nuit d’ivresse », théâtre d’Aix en Provence

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire