IL EST LA. Après 4 ans d’attente, le Messie est de retour avec non pas un album mais : Un album, un magazine, un album visuel. Il met donc fin à ce long feuilleton, qui a débuté l’été dernier. Alors, il vaut quoi le projet le plus attendu du monde ? 

Christopher Breaux, de son vrai nom, est un artiste singulier. Ce jeune américain sort du collectif Odd Future, collectif qui se veut jeune, frais et bourré de talents. Frank s’illustre avant toute chose grâce à son écriture. En effet, il composera pour beaucoup de chanteurs RnB tel que John Legend ou Brandy. Ce sera en 2011 qu’il sortira sa première mixtape, « Nostalgie Ultra » qui dévoilera l’étendu talent de Frank Ocean. En 2012, Frank brillera de mille feux, avec son premier album: Channel Orange. Et que dire si ce n’est qu’il s’agit d’un des plus grands albums du XXIème siècle, sans exagération aucune. Les critiques sont unanimes, le succès est large pour un album qui se veut avant garde et expérimental, dans un paysage RnB qui tend à proposer les mêmes choses. Dans ce projet, Frank Ocean fera son coming out, une première dans le monde du Hip Hop. En bref, Frank Ocean est un unique personnage. Après de longues années de silences, l’été dernier , il annonce son futur album. « Boy’s Don’t Cry » serait donc le titre de l’album le plus attendu de l’univers. Mais, ce dernier ne sort pas. Après de nombreuses rumeurs, un étonnant streaming apparaît il y a quelques semaines, ou l’on voit Frank construire un escalier. Les fans n’en peuvent plus, les insultes pleuvent, l’attente est trop longue. Puis, « Endless » fait irruption dans un premier temps. Véritable champ expérimental, cet album visuel annonce de manière plus officielle son retour sur le devant de la scène. Le lendemain, ce sera un clip : « Nikes » qui sort et qui annonce de plus en plus l’arrivée imminente de l’album. Et puis, le saint graal n’arrive que Dimanche. Nommé « Blonde » (et non pas Boy’s Don’t Cry comme il était annoncé), Frank Océan nous propose encore une fois un album unique. Et un casting XXL puisque Beyonce, André 3000, Kanye West ou encore Kendrick Lamar sont crédités dans l’album. Un peu plus avant garde que les précédents, « Blonde » marque la rupture entre ses débuts très Néo Soul et un nouveau plus expérimental. Un album incroyable, travaillé minutieusement par son auteur qui nous aura fait comprendre qu’un Artiste prend son temps pour faire quelque chose de beau, plutôt que de sortir un album tous les 6 mois. Merci Frank de nous avoir rendu tous très fragiles et à dans 15 ans, Inchallah.

Articles similaires

Laisser un commentaire