J’en peux plus, ça y est. Je sais que cette chronique est là pour qu’on puisse dénoncer le degré de merditude du monde qui nous entoure, alors aujourd’hui, je pousse un coup de gueule, encore un. Les Tribute Bands, déjà, c’est pas trop mon truc, parce que j’estime que c’est un moyen facile de gagner un peu de sous et d’avoir douze fans sans rien faire d’autre qu’apprendre des morceaux qui existent déjà, et mettre une perruque. Mais alors les Tribute Bands composés uniquement de gonzesses, comme The Iron Maidens (Iron Maiden), Ladies Ballbreakers (Ac/Dc), Cowgirls from Hell (Pantera), ça vraiment ça me rend complètement fou. Parce que ça attire plus de monde que n’importe quel autre tribute band qui joue les mêmes morceaux, peu importe que ce soit meilleur ou pas. Juste parce que c’est des meufs, parfois même des moches. Je n’ai jamais rencontré un seul mec qui soit devenu fan d’un artiste rock ou d’un groupe parce que la chanteuse était mignonne. Jamais. Alors qu’un tribute band, un groupe qui ne joue que des reprises, qui donc ne devrait même pas avoir de fans, attire les foules en masse, c’est déjà pour moi assez curieux (sauf quand c’est bien fait, que le groupe d’origine n’existe plus, ou ne passe jamais en concert). Mais les groupes de filles qui jouent des trucs de mecs et qui tirent de cet état de fait une gloire éphémère, c’est bien le signe d’un malaise collectif : il en faut peu pour contenter les gens. Très peu. Trop peu.

Me la jouez pas du genre « ouais, tu les as pas vus en live, ces groupes, franchement ça joue bien. » Alors d’une part j’en ai vu quelques-uns, d’autre part ça ne joue pas si bien que ça. Mais surtout, il y en a qui se retrouvent sur des grosses affiches, qui partent en tournée, et qui font parler d’eux partout comme s’ils avaient inventé quelque chose. Pour moi, c’est aussi merdique que les triomphes de certains DJs, les plus minables, qui envoient de la clé USB en levant les bras. Là, il y a juste un peu de guitare en plus. Que Cowgirls from Hell ait 600 000 vues sur YouTube alors que la chanteuse est nulle et la guitariste à la rue, c’est pas juste. Vous allez me dire « tu dois être un musicien aigri ». J’en ai fait bien plus que toutes ces meuf réunies, probablement, et je me sens très bien dans mes baskets, c’est pas un concours. Je sais juste que ces machins sans intérêt prennent la place d’aures groupes largement meilleurs et plus méritants, et qu’ils tirent les exigences du public, sa curiosité, son intérêt pour la musique, vers le bas. Et ça, ça me dérange.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire