Aujourd’hui c’est dimanche et il fait beau, à crever. Et pourtant nous sommes bel et bien en septembre. Les touristes sont rentrés chez eux, et notre belle Côte d’Azur est laissée à l’usage de ses résidents, à savoir nous. Cet été nous avons tous fait des affaires, conclu des plans, rencontré des gens, maintenant ils ne sont plus là, et nos vies exceptionnelles d’activité durant ces deux mois de pleine saison viennent de retrouver un rythme plutôt normal. Mieux, parfois, on est enfin en vacances, après 62 jours de folie pure. Alors, est-ce que tout est fini ? Est-ce que maintenant que les gosses sont à l’école, que le championnat de Ligue 1 a fini son mercato et que Sarkozy est candidat, l’espoir n’est plus permis ? Ce n’est pas si sûr ! Et quand on jette un œil attentif à la fois à l’environnement et au calendrier, on est vite rassuré. Comme on sait que vous êtes débordés et que vous n’avez plus assez de patate pour prendre tout ça en mains d’un seul coup, on vous donne quelques clés pour maîtriser en douceur la transition de l’été à l’hiver, sans passer par la case « ici c’est mort quand il n’y a plus les touristes ». Voilà ce que votre coin de vie fait pour vous, profitez-en !

Saisons culturelles = ouverture des salles de spectacle

Septembre n’est pas une mort, c’est une naissance ! C’est en septembre que tout ré-ouvre, et c’est une sacrée bonne nouvelle. Ce vendredi 9 septembre, Puget annonce par exemple toute sa saison culturelle, qui commence fort avec des spectacles dès la rentrée (« Irrésistible », pièce de théâtre à l’espace Victor Hugo le vendredi 16, plus d’autres réjouissances en tous genres jusqu’à la fin du mois). Le Théâtre du Forum ouvre lui aussi ses portes pour la saison 2016-2017, avec en préambule à toute cette déferlante de culture deux jours complets consacrés à l’environnement, sous l’égide de la Cavem, où l’on est tous invités (Planète Cavem,  les 15 et 16 septembre). Début des hostilités au Forum dès le mois d’octobre avec le one-woman show de Valérie Lemercier le 2.

Du 13 au 18 septembre, Saint-Raphaël accueille son 13e festival du rire, avec cette année en vedette et en ouverture le spectacle du comédien François-Xavier Demaison, l’ex-trader devenu l’incarnation de Coluche à l’écran, dans le film d’Antoine de Caunes.  Il y aura aussi Caroline Vigneaux, la jeune et jolie humoriste qui raconte son parcours d’avocate, chroniqueuse sur Europe 1, comédienne de télé. On notera une nouvelle fois la présence de Baptiste Lecaplain, le meilleur copain des organisateurs (il est là tous les ans, mais c’est cool !). Il y aura même Michel Leeb à Fayence, et pour les fans du dernier crooner français, ça peut valoir le coup.

Roquebrune accueille dès ce weekend un tout nouveau festival, axé sur la caricature. On vous en a parlé dans nos colonnes la semaine dernière, ce Politiquement InCorrect ne pouvait pas se dérouler dans un meilleur village, un village où la politique, c’est quelque chose d’important, c’est le moins qu’on puisse dire ! Ce sera à partir du 11 septembre et vous y retrouverez les meilleurs caricaturistes de la presse et du monde de l’édition, comme à l’époque du festival de la BD, mais en plus cinglant.

Enfin, toujours ce weekend mais cette fois-ci à Fréjus, ce sera la deuxième édition du Mangame Show, avec pendant deux jours (et une pré-soirée VIP le vendredi soir) un espace immense dédié au manga, aux séries américaines et à l’univers du jeu vidéo, dans une grande foire où l’on pourra consommer, s’affronter, admirer, se promener, et dépenser des sous pour se faire vraiment plaisir et ramener quelque chose de beau et d’unique à la maison.

Le retour du sport

Club phare du sport local, le SRVHB part cette année à la conquête d’un titre, avec de réelles chances de figurer dans le haut du tableau de toutes les compétitions où il est engagé. Adrien Di Panda a porté l’étendard raphaëlois au plus haut cet été en étant dans les rangs de l’équipe de France des frères Karabatic, avec un rôle prépondérant. Première journée de championnat dès le 21 septembre, avec la réception de Saran au Palais des Sports Krakowski à 19h.

Les autres clubs viennent eux aussi de retrouver le chemin des terrains, à l’image de l’Etoile-Fréjus-Saint-Raphaël, toujours vivante malgré une descente en CFA la saison dernière. Le club est actuellement sur le podium de son championnat qui a déjà débuté, et se rend à Toulon ce weekend. Si vous avez envie de soutenir votre équipe de foot locale, c’est peut-être la meilleure année possible pour le faire, car une montée se profile et ça, c’est un beau moment à fêter, peu importe le contexte.

Du côté des filles du volley de St-Raphaël, c’est ce weekend que ça redémarre pour de bon, avec une exhibition sur les plages de Ste Maxime ce vendredi, puis la semaine prochaine la présentation officielle de l’équipe 2016-2017 au Chäteau Vaudois à Roquebrune. Ce n’est qu’en octobre qu’on rattaque les matchs dans la salle Pierre Clère avec une exhibition pour « Octobre rose » (contre le cancer du sein), le premier match officiel étant la semaine d’après, en super coupe, contre les éternelles rivales de Cannes. Rappelons qu’il s’agit de première division, il y a encore des gens qui l’ignorent, on le sait !

Enfin les voisins immédiats du Carf, toujours en fédérale 2, reprennent le chemin des terrains le 18 septembre contre St-Etienne, et espèrent cette année encore bien figurer dans le championnat que le club aimerait quitter par le haut dans des temps futurs.

Tout ce qui n’est pas fermé te rend plus fort

Sachez aussi que tout ce qui bat son plein en juillet-août n’est pas automatiquement fermé au mois de septembre, encore heureux ! Il vous reste par exemple un weekend complet pour profiter une dernière fois du parc d’attractions aquatique Aqualand, bondé tout l’été, où vous allez pouvoir enfin passer une journée plutôt tranquille (et ça, c’est en juin ou en septembre si vous n’aimez pas être au milieu de beaucoup de gens, et faire la queue, même si ça roule toujours assez bien en pleine saison. Là c’est vraiment fluide et sympa, on vous le recommande !)

Rappelons aussi que des choses qui nous rendent tous complètement fous de rage, comme le passage de gratuit à payant des parkings fréjusiens et de Saint-Aygulf, ou encore du port Santa Lucia, tout ça, depuis le 1er septembre, c’est fini. On peut donc tous retourner tranquillement à la plage ou à la base nature sans avoir à discutailler pendant deux heures avec un jeune qui n’a rien demandé parce qu’on ne veut pas lui donner trois euros au motif que « nous aussi on habite ici », exit les palabres, c’est réglé ! D’autant plus que la piscine Maurice Giuge a rouvert ses portes depuis lundi, pour celles et ceux qui sont adeptes de la natation en eau douce et entre quatre murs, pour être tranquille. Le snack est toujours ouvert, le restaurant du rez-de-chaussée aussi, en clair, tout est là, mais sans le parking blindé payant, et ça, c’est vachement bien.

Patrimoine naturel et plaisirs intelligents

Il suffit de jeter un rapide coup d’oeil à tous les espaces naturels libres d’accès pour comprendre que septembre, à l’instar de juin, c’est sûrement le meilleur moment de l’année pour profiter de notre région. Trois fois moins de monde qu’une semaine avant, le même climat, les mêmes accès, les mêmes services. Ne serait-ce qu’une plage aux Issambres ou une crique à Anthéor, une balade dans le Rocher de Roquebrune ou une partie de pêche à l’embouchure de l’Argens. Toutes ces petites choses n’ont plus la même saveur une fois que la entrée est passée, parce qu’on sait qu’on est entre nous, et que ça va durer dix mois complets.

Pensez aussi à recommencer à regarder le programme des cinémas, juillet-août étant la pire période qui soit pour la qualité cinématographique des sorties (il n’y a que des blockbusters pourris, des comédies niaises à crever et des dessins animés). Rien que cette semaine, on a retrouvé sur les écrans Jeff Bridges, Pierre Niney, Bérénice Bejo ou encore l’éternel Morgan Freeman.

Enfin, pour les mordus de lecture, cette curiosité française qu’est la rentrée littéraire vous offre comme chaque année la bagatelle de 400 nouveaux romans (363 exactement cette année, d’après le Figaro) à la louche, disponibles dans des librairies bondées. Faites un tour à Charlemagne (nos partenaires, qui font vraiment un boulot fantastique ) ou chez les autres, vous verrez qu’un libraire en septembre, c’est avant tout un grand amateur de Tetris qui essaie de ne pas paniquer. Avec cette année en tête de gondole, Yasmina Reza, Lionel Duroy ou encore Serge Joncourt.

Si avec ça vous n’avez pas compris que septembre était un mois fantastique, c’est que vraiment la rentrée scolaire ne vous a laissé que des souvenirs dégueulasses, ou que vous êtes accrocs au soleil et aux Caïpirinhas qui vont avec. Mais même ça c’est encore possible, avec modération bien sûr ! (on est obligés).

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire