On ne le sait que trop bien : la mode n’a pas de limite. Alors quand on lit un peu partout que la K7 audio est sur le point de faire un retour fracassant dans les rayons des marchands de musique, après tout, pourquoi pas ? Puisque Metallica, The Flaming lips, et d’autres groupes qui vendent des millions d’albums, se fendent encore aujourd’hui de sortir en k7 leurs productions les plus récentes pour des collectionneurs avides de posséder un objet rare, pourquoi pas ?

Il s’avère que la NAC, une compagnie américaine qui est aujourd’hui l’un des derniers fabricants au monde de k7 audio, a enregistré des ventes records en 2014 : plus de 1 millions de k7 vendues dans le monde. Mais à qui, diable ? Et où ? Il y a sérieusement encore des gens qui se baladent dans la rue avec un WalkMan ? Et bien oui, chers lecteurs, et pas qu’à Brooklyn au paradis des hipsters, les « mecs en avance parce qu’ils ont compris que le passé, c’était le futur ».

Des performances pas dégueulasses

On a longtemps dit que le vinyle était dépassé, trop grand, trop cher, trop faible techniquement. La k7 était autrefois un accessoire de pauvres : elle coûtait moins cher que le vinyle ou le cd, elle était fragile, elle sonnait moins bien, enfin c’est ce qu’on croyait. Mais elle était facile à trimbaler, et si on y faisait attention, elle durait longtemps. Ceux qui ont conservé des k7 originales peuvent toujours les écouter aujourd’hui, sur des lecteurs d’époque, ou même sur des lecteurs retapés, rachetés dans des brocantes ou des magasins spécialisés dans l’occasion. Vous serez surpris par la qualité du son !

Il faut savoir que depuis son invention par Phillips en 1963 (enfin, sa première utilisation commerciale, en tous cas), la k7 a subi de nombreuses mutations, jusqu’à être quasiment supplantée par le CD au début des années 90. Mais elle permettait de copier facilement (et illégalement, mais à l’époque, c’était différent). Elle a ensuite quasiment disparu, avant de revenir au début des années 2010, puisque certaines marques de hi-fi ont même décidé de remettre sur le marché du neuf des lecteurs. Bref, c’est fou, c’est incroyable, c’est en plastique et c’est d’un autre temps, mais soyez-en sûrs : dans un an, c’est la quintessence du cool, alors sortez-les des tiroirs, et faites-vous un instant nostalgie.

 

Pour les curieux

https://www.facebook.com/tapeonegative/

Vous allez trouver des trucs étonnant sur Internet, même des labels qui ne font QUE  des cassettes !

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire