Un peu de culture ne fait jamais de mal, surtout quand on évoque des artistes de talent. Et ce qui concerne les trois personnes concernées par ces quelques lignes, vous allez vite comprendre, si vous ne le savez pas déjà, qu’on est à l’abri de l’erreur de casting.

Un lieu méconnu

Pour tous les amateurs d’art, nous allons profiter de la venue de deux artistes made in ICI mais connues ailleurs pour évoquer un lieu hélas trop méconnu de Saint-Raphaël, la villa des Asphodèles, situées sur l’avenue de Valescure. C’est là qu’exposent jusqu’au 25 février les peintres Marie Donnève et Emma Picq. La seconde est très connue dans nos contrées pour être souvent à l’origine de happenings très sympas, soit au cinéma, soit dans la rue du Safranié où est situé son atelier, où elle aime marier musique et art contemporain dans des mélanges audacieux. Elle a accroché aux Asphodèles une expo appelée « Mémoire personnelle / Mémoire collective ».

Elle y partage les murs avec Marie Donnève, décrite comme une artiste très ancrée dans les origines animales de l’humain par le dossier de presse qui accompagne la présentation. « Marie Donnève explore la question de nos origines, entre peinture et dessin, intrinsèquement organiques et mystérieuses, la mémoire des lieux, du corps, dont l’animalité originelle dialogue souvent avec l’étrange ou le monstrueux, analogie de l’évolution, d’une métamorphose. » Il est vrai que ses tableaux sont à la fois figuratifs et faciles à décoder, et pourtant ils restent énigmatiques et fascinants, tout comme ce lieu très beau, très désuet, et donc trop méconnu par les gens d’ici. Faites un tour là-bas, vous serez séduits, au moins par les peintures, et probablement par cette belle bâtisse au charme d’avant !

Sinclair is Back

La date a changé, c’est donc le 24 février (et non le 25) que le roi français de la funk, genre de condensé de Stevie Wonder et Jay Kay dans la langue de Molière, fera son retour sur scène sur la CÔte d’Azur après de longues, trop longues années d’absence. La très bonne nouvelle, c’est que la musique électrique pénètre enfin de plain pied dans les murs du Forum, et il était temps que la volonté de la nouvelle direction (seconde saison, déjà) soit faite et bien faite. Comme en plus il s’agira simplement d’un bon ieux concert sans concept bizarroïde pour habiller le vide parfois sidéral que les artistes sans grandes idées s’imposent pour expliquer le prix des places (on n’accuse personne, c’est totalement gratuit…ou peut-être qu’on parle des acrobaties en moto des concerts de Jul), ce ne sera que mieux. Foncez, diable !

 

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire