Des milliers de visiteurs encore une fois, pour cette troisième édition du Mangame Show à la base nature de Fréjus. Une édition hivernale, qui aurait normalement dû se tenir à Montpellier, mais qui a pu être rapatriée en urgence à Fréjus suite à des problèmes de contrat dans l’Hérault. La mairie a donc accepté de jouer le jeu à fond et d’ouvrir une nouvelle fois son espace Caquot à l’équipe de MGS Event, qui a pu proposer une édition parfaitement honorable de son salon qui se tient normalement en septembre.

Tout ça pour vous dire qu’une fois encore, et peut-être même plus que les fois d’avant, le public était vraiment singulier. Parce qu’en fait au Mangame Show, on croise beaucoup de gens qui ne sortent pas beaucoup. Et oui, des geeks, il y en a plein, des geeks. De tous les âges. Enormément d’ados évidemment mais aussi des pères de famille nostalgiques de ce qu’ils ont aimé plus tôt dans leurs vies (de la Super Nes à Ken le Survivant), des grands collectionneurs de mangas, de jeux, des hardcore gamers, des spécialistes du jeu de société, des maboules de cartes Magic, et même des amateurs de K-Pop. On croise de tout, au Mangame Show, et surtout ce qu’on n’a absolument pas l’habitude de voir.

Du bruit tout le temps

La qualité de ce genre de salon se mesure souvent à l’effervescence qu’il génère. Et bien celui-là, il bouillonne en permanence. Il y a du bruit partout, des couleurs qui pètent à la tronche dès qu’on décolle les yeux du sol, on a envie de tout voir, de tout entendre, et surtout, de tout acheter. Des fringues, des costumes très élaborés pour se déguiser en héros de One Piece ou en robot sorti d’un Shonen encore confidentiel,  des bouquins partout, des figurines, il y a de tout, dans tous les sens. On peut admirer, jouer, tester, manger, écouter, voir, sans discontinuer du matin au soir. C’est tellement chargé et bien fait qu’on peut passer et repasser sur les stands dix fois en découvrant toujours quelque chose.

Est-ce qu’on a dépensé des sous ? Un peu. Est-ce qu’on en a pris plein la tête ? Pas mal, mais on a passé l’êge de devenir complètement dingue. Les jeunes, eux, en ont vraiment eu pour leur argent c’est une certitude. Et puis c’est un peu le seul endroit en France, à 15.30 un dimanche de mars, où l’on peut faire un selfie avec Batman, et ça, ça n’a pas de prix. Pour tout le reste, il y avait la carte qui sponsorise le foot sur TF1.

 

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire