Troisième album d’Orelsan après 6 ans d’absence de projet solo, « La fête est finie » sort aujourd’hui. Après les aventures des Casseurs Flowteurs en album, en minisérie, en film et encore en album, Orelsan revient avec un album plus personnel, une sorte de petite introspection qui n’a qu’un seul défaut : être trop court.

Des featurings à la mode, des refrains bizarres

Stromae, Nekfeu, maitre Gims ou les excellentes sœurs Ibeyi, le rappeur caennais s’est entouré d’un line-up plutôt impressionnant. D’ailleurs, peut-être avez-vous déjà entendu parler du morceau « Christophe » avec Maître Gims et la bizarrerie du refrain « J’aurais pu sauver la vieille France, aider la patrie de mon enfance, donner aux racistes de l’espoir, mais j’fais de la musique de Noir, Christophe Maé, Christophe Maé, Christophe Maé, Keen’V ».

L’album se compose de 14 morceaux tous plutôt représentatifs du style d’Orelsan : le single « Basique » qui annoncé la sortie de l’album, fait penser à « mauvaise idée » dans les répétitions des mots « simple » et « basique » ; le morceau « Défaite de famille » contient tout l’humour noir de l’artiste avec un son qui aurait parfaitement collé avec les premiers albums d’Eminem ; « Note pour trop tard » clôture l’album avec un son hypnotique et une analyse bien senti du monde vu par Orelsan qui n’est jamais à court de punchlines. Un excellent album pour les amoureux du rap. Je dirais même plus, un excellent album pour les amoureux de la langue française !

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire