Retour sur le début des années Sarko, et la fin de l’air Britney Spears. 

L’idée me fit venir durant une pause clope avec mes amis de fac. Parce que 10 ans déjà, c’est presque loin. Ou ça l’est mais on se refuse de vieillir. Mais parce qu’à 10 ans , on peut déjà évoquer le vintage. 10 ans déjà. Pour le coup, je peux vous parler de ce temps-là, puisque j’avais tout bonnement 12 ans et l’esprit plus ou moins lucide.

Moi, en 2007 découvrant les abysses de l’Internet.

Je débutais mes sessions infernales sur le net à télécharger illégalement les sorties musicales. Kazaa, eMule, Lime Wire, Soulseek bouffaient les 512K de mon modem Wanadoo. Le reste du temps, je le passais à regarder des vidéos abrutissantes (ou des best-of de Cristiano Ronaldo). Je vibrais pour Myriam, de 5eme, une brune pas dégueulasse et j’envisageais de la subjuguer avec un texte sur mon skyblog écrit en Comic Sans MS. Mais je vibrais aussi pour la Playstation 2, l’iPod Nano et toute la gamme Adidas Originals, remettant au goût du jour la fleur adidas des années 90. J’espère vous avoir bien situé dans le contexte. Nous sommes dans les abysses des années 2000. Les États-Unis s’engagent dans une guerre fatidique contre leur ennemi Irakien. Le monde voit une crise économique majeure pointer le bout de son nez. Sarkozy (et ses talonnettes) devient quelqu’un d’important. Kanye West n’a toujours pas perdu la boule. En revanche, Britney elle, la a zéro (vous l’avez?).

Ce que vous faisiez tous en 2007, commencez pas à nier.

La France se porte plutôt bien en termes de musique, on remercie le duo Justice de nous faire D.A.N.S.E.R. tout l’été. En revanche, Lady Chaterlet, « césarisé meilleur film » cette année-là, est une sombre merde. Les Oscars célèbrent les grands, de Scorcesse à Whitaker, pendant que la France se plie en 4 devant une pale caricature du Nord. Nous avons dit nos derniers adieux à l’Abbé Pierre, Boris Eltsine, Pavarotti, Serault ou encore Raymond Barre.  Alors, Happy birthday à ma nièce, à la dépression de Britney Spears, à la Tecktonik, aux talonnettes de Sarkozy, aux skyblogs qui figurent désormais dans le panthéon de l’art post internet, aux groupes My Space qui tentaient des choses différentes et à vos premiers autoportraits face à un miroir encrassé d’éclaboussures de dentifrices. Le moins que l’on puisse dire c’est que 2007 est l’année ou la vie devenait un même permanent, un amas de trucs absurdes et loufoques.

Playlist 2007 :

Kanye West – Flashing Lights

M.I.A. – Jimmy

Justice – Water of Nazareth

Dizzee Rascal – Sirens

Yelle – A Cause Des Garçons

The White Stripes – Icky Thumb

Amy Winehouse – Love Is A Losing Game

50 Cent ft. Justin Timberlake – Ayo Technology

LCD Soundsystem – Sound of Silver

Klaxons – Golden Skans

Calvin Harris – Acceptable in the 80s

Britney Spears – Why Should I Be Sad

Feist – My Moon, My Man

MGMT – Kids

Arctic Monkeys – Fluorencent Adolescent

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire