Olivier Raybaud est oto-rhino et prêche pour le dépistage des troubles de l’équilibre. Cette pathologie qui peut tous nous toucher et pourtant réparable, et Olivier l’affirme « tout le monde peut tenir debout ».

Olivier, vous tenez une conférence à la « Santé de Demain » sur les troubles de l’équilibre.

Oui. Le trouble de l’équilibre dans la 3e partie de vie, et les gens qui commencent à avoir des difficultés dans leur vie de tous les jours. J’essaie de prévenir ça, de prévenir la chute et d’améliorer leur qualité de vie.

Vous faites quoi dans la vie ?

Je suis oto-rhino. L’oreille c’est mon métier. Moi j’aime bien l’oreille interne, son exploration et son traitement. Avec des kinés spécialiste dans l’équilibre, on a monté une façon originale de travailler ensemble et on s’intéresse beaucoup à cette pathologie.

Vous pouvez nous en dire plus sur ce trouble ?

Avec le temps, les gens sont un peu instables et ont du mal à tenir debout. Certains pensent que c’est une fatalité neurologique dûe au vieillissement. En fait il n’en est rien, on est tout à fait capable, puisque l’oreille interne n’est pas la seule à travailler dans l’équilibre, à mettre en place des compensations. On a les moyens technologiques aujourd’hui de localiser les problèmes et on a aussi les moyens thérapeutiques d’améliorer la situation. On en fait pas des athlètes de haut niveau mais en tout cas on arrive à prévenir des chutes et à remettre des gens qui avaient perdu le courage de sortir, à la marche.

Donc les problèmes d’équilibre c’est des problèmes d’oreille interne ?

C’est essentiellement des problèmes d’oreille interne. L’oreille interne c’est le premier ministre de l’équilibre, c’est elle qui gère l’équilibre et moi on m’a un peu appris comment ça fonctionne.

Vous parlez de prévention, mais que propose-t-on niveau solution ?

Demain pour nous c’est un peu aujourd’hui, on a investi intellectuellement et financièrement dans des machines qui nous permettent d’évaluer l’oreille interne et que tout le monde n’a pas. En fait on a surtout proposé que la médecine de demain c’était de prévenir. Essayer de prévenir le problème est plus intelligent que de traiter après que le problème arrive. Essayer de voir les gens avant qu’ils se cassent la gueule plutôt que de les voir après dans un lit d’hôpital avec une fracture du fémur.

Le nombre de patients avec un problème d’équilibre est en augmentation ?

Cette question que vous me posez c’est un peu demander à un garagiste si les voitures tombent en panne ! Je suis oto-rhino et on est installé ici depuis 2001 et avec notre équipe on commence à avoir une petite réputation. Aujourd’hui, ce problème est présent chez 3 patients sur 5 et donc oui j’en vois beaucoup. La population est vieillissante mais l’information passe. On est capable de tenir debout à n’importe quel âge.

Quels sont les premiers signes qui peuvent alerter avant de vous contacter ?

C’est simple. On s’en rend compte parce qu’on commence à avoir peur dans l’escalier, parce que dans des situations comme aux supermarchés ou en voiture, on commence à se sentir mal à l’aise… Certaines vraies agoraphobies sont souvent des troubles de l’équilibre.

Le vertige quoi ?

Non pas forcément. Le vertige, la sensation de rotation ce n’est pas forcément ça. Le malaise tout simplement dans des situations un peu critique au niveau de l’équilibre, il faut consulter. Le vertige des hauteurs, le mal de mer, on peut les évaluer parce qu’on est théoriquement capable de s’adapter et de les corriger.

C’est un problème de vieux ?

Pas du tout, ça peut aussi toucher les jeunes. On parlait de la maladie des transports, même les enfants et les jeunes adultes ont ce genre de problème.

 

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire