Est-ce par habitude, pour l’argent ou pour l’égo qu’ils reviennent ? Est-ce par nostalgie qu’on les attend ? Chaque année, des groupes et artistes reviennent sur le devant de la scène, avec un nouvel album, une formation anniversaire, une énième tournée d’adieux. Pixies, the Cure, Black Sabbath, NTM et bien d’autres sont passé par la case Revival. Se rendre soi-même hommage de son propre vivant c’est plutôt bizarre, mais le public répond toujours à l’appel. Et en cette fin d’année, deux artistes que l’on attendait plus sont de retour. Pour notre plaisir ou pour le leur ?

Mc Solaar – le retour du rap français ?

Caroline, Gangster Moderne, Bouge de là, Nouveau western, Obsolète, … Dans les années 90, Mc Solaar était la caution rap en France. Un rap poétique, bien écrit, hors des problèmes sociétaux. Puis les années 2000 sont arrivées et son lot de bugs aussi. Mc Solaar, sorti de son contrat de chez Poulydor, sort quelques disques encensés par les médias, mais complètement délaissés par le public. Et c’est ainsi que l’artiste a disparu de la scène française. Totalement ? Pas tout à fait. Mc Solaar a participé à de nombreuses reprises à la tournée des Enfoirés. Comme si il lui était impossible de créer, comme un blocage avec l’écrit. On le pensait tous terminer et voilà qu’aujourd’hui on nous annonce un nouvel album. En 2017, alors que les trentenaires écoutent les tubes du MC dans des soirées revival 90 pour le côté kitsch, voilà qu’il nous arrive du tout frais. « Sonotone » premier morceau du futur album « Géopoétique » est un bijou d’écriture. À l’instar du retour de Rocky au cinéma, Mc Solaar s’amuse de son âge et de son expérience, en rajoute un peu, pour nous raconter l’histoire d’un homme, lui, qui a vieilli dans un monde qui se modernise tellement qu’il l’a oublié. Mais est-il si vieux, peut-il revenir ? Tout est dans la prose de l’artiste. En attendant le single est une vraie claque dans le monde du rap d’aujourd’hui représenté par les rimes pauvres et l’autotune de Jul. Ca fait du bien aux oreilles que ce soit niveau musique ou niveau prose. Peut-on pour autant dire que son retour est réussi ? Attendant de voir la suite, le 3 novembre 2017.

Liam Gallagher – 50% Oasis

Un des groupes britanniques les plus emblématiques des années 90 s’est arrêté en 2009 suite à une énième bagarre des frangins Gallagher. Noël et Liam en se séparant on finit de détruire la Britpop laissant la place à One Direction et autres sous-produits médiatiques. Noël, comme un Paul Mc Cartney des temps modernes à continuer sa route avec des albums de son cru, comme pour entretenir la flamme Oasis. Liam quant à lui, avait repris les membres du groupe et avait créé Beady Eye, pâle copie de ce que la formation fraternelle a pu réaliser. Ça a tenu 5 ans et 2 albums. 2017 sonne l’heure de vérité. Liam Gallagher se dévoile enfin seul, dans un projet solo, qui porte son nom. Celui qui se dit « être Oasis », a sorti le single « Wall of Glass » qui assurément possède l’énergie de son ancien groupe. Mais quid de la composition ? Malgré le dynamisme du morceau, il manque quelque chose. Est-ce Noël l’élément manquant ? Réponse avec l’album « As you were » le 6 octobre 2017

 

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire