Créée en 2010, l’agence de communication Styleo fête ses 8 ans. Styleo c’est une multitude de services : infographie, webmastering, etc. Bref toutes les compétences indispensables dans la communication digitale. David Guillen est le directeur associé de Styléo, une entreprise locale qui grandit chaque année. « Voyage En Multimédia » nous fait rencontrer du monde qui vient de la France entière, et dans ce salon, Styléo a toute sa place.

David, est-ce que vous travaillez uniquement avec des clients issus du tourisme ?

Un tiers de nos clients est dans le domaine du tourisme, un tiers sont des sociétés de service, et un tiers sont issus de l’hôtellerie et autres société type garage, etc. On travaille des sites, mais aussi l’identité visuelle de nos clients, les stratégies visuelles de communication et la déclinaison digitale, print, affichage LED, etc.

Un client qui fait appel à vous est à la recherche de tous vos services ou il a déjà une base ?

Généralement, le client a des idées préconçues. On commence par conseiller nos clients pour poser les choses. Il y a tellement de solutions de communication qu’on a l’embarras du choix. Le plus important est de savoir ce quelles sont les objectifs pour mettre en place les outils adéquats.

Beaucoup de personnes dans la communication disent « il y a ce que le client veut et ce qui est réalisable », est-ce vrai ?

Franchement, aujourd’hui entre les sites et les applications il y a très peu de limites. Tout est quasiment possible, il y a un certain nombre de clés à avoir. Dans le markting, on parle de segmentation : quel produit vend-on à quels clients, comment les vendre sont les questions à se poser. Ensuite, on cherche les outils de communication les plus adaptés. C’est vrai que beaucoup se précipite sur une solution sans vraiment avoir regardé si celle-ci est adaptée aux besoins. C’est en cela que notre rôle de conseil est important.

Finalement, tout le monde peut faire sa communication tout seul ?

On peut faire un site internet gratuitement. C’est beaucoup de temps, pour un résultat qui est moyen. Le digital demande pléthore de compétences. Il faut être capable d’écrire, de référencer un site, de faire une infographie sympa, une bonne ergonomie pour avoir quelque chose qui tient la route. Il est très rare d’avoir toutes ces compétences seul. À la limite, je peux vous dire que quand les gens ont essayé seuls, c’est mieux pour nous. Quand ceux-ci viennent vers nous, ils ont touché du doigt la réalité et ils savent que ce n’est pas si simple que ça. Avant l’interview, une personne est venue nous voir : il a une petite activité, il a essayé de faire un site seul et lorsqu’il se présente à nous il a conscience que ce qu’il a fait n’est pas terrible et qu’il doit passer par des professionnels. Pour nous, c’est un gain de temps.

Dans votre répertoire client, on retrouve qui ?

On commence à avoir des clients d’une certaine surface comme Bio Estérel, le domaine du Colombier, etc. On reste quand même sur des TPE/PME parce qu’on aime être au contact.

Justement, pour une entreprise qui démarre, un service « clé en main » coûte combien ?

Un site vitrine pour une TPE, simple et sur-mesure démarre à 3500€. Dans ce budget il est compris la partie graphique est comprise. On fait souvent ce type de site pour des entreprises de prestations de service qui ont besoin de démarrer. On garantit l’évolutivité dans le temps, ce qui permet au client aussi d’étaler son budget.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire