A Perfect Circle – Eat the Elephant

 

14 ans. Il aura fallu 14 ans à Maynard James Keenan et son équipe pour pondre un nouvel album. Toujours avec Billy Howerdel – le co-créateur du groupe – A Perfect Circle s’est reformé en 2010 avec trois remplaçants de luxe dont James Iha, l’ex guitariste des Smashing Pumpkins. Alors après “Mer de noms”, “Thirteen Step” et “Emotive”, que vaut ce “Eat the Elephant”. Difficile de répondre tant les morceaux sont indépendants les uns des autres. “The Doomed” rappelle les belles heures de Tool, tandis que “So long, and thanks for all the fish” rappelle les heures sombres des Smashing Pumpkins. Oscillant entre single pop rock, et rock alternatif, le quatrième album du groupe donne surtout envie de réécouter les anciens efforts. Et Tool. Surtout Tool.

 

Doc Gyneco – 1000%

 

Ho m***e! Doc Gyneco sort un nouvel album. Après des errances politiques aux côtés de Nicolas Sarkozy, de la télé-réalité, des interviews lunaires et une tournée revival pour l’anniversaire de “Première Consultation” plus que catastrophique, le docteur revient. Un album juste mauvais ce qu’il faut. Le premier titre a été écrit par les scénaristes des Mini Keums. Le deuxième morceau est un slam rédigé dans l’atelier d’un centre aéré par un enfant de CM2. Même le photographe qui a servi la pochette n’a pas été inspiré. C’est nul, vraiment.

 

James Bay – Electric Light

 

L’intro ressemble aux interludes du clip “Da Funk” de Daft Punk. D’ailleurs c’est la seul ressemblance avec Daft Punk qu’on peut trouver dans le second effort de James Bay. Je ne connais pas le chanteur, mais je peux vous dire un truc : si un jour j’ai une fille, et qu’elle écoute James Bay, ça ne me dérangera pas des masses. C’est pas nul, c’est pas exceptionnel. Ca sonne un peu pop rock 80’s. “Wanted on each other” aurait pu être dans la B.O de Rocky. Mais plutôt le numéro 5 de la série du boxeur. “Pink Lemonade” ressemble à du sous-Phoenix. Bon ok, si j’ai une fille qui écoute ça, je suis ok, mais elle ne mettra pas de posters dans sa chambre.

 

The Inspector Cluzo – We The People Of The Soil

 

Je crois qu’il n’y a pas grand chose à dire, si ce n’est que les amoureux de bonnes musiques s’y retrouveront facilement dans le dernier effort du duo français (cocorico!) qui compose The Inspector Cluzo. A l’heure où les Black Keys ont décidé doucement de sortir des morceaux produits pour du single, nos deux fermiers eux font dans la passion. ça sonne grave, c’est joué avec tout le corps, ça vibre presque trop. On en redemande. Et surtout on redemande des groupes de cette trempe tout le temps.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire