Michelle Auzolat, présidente de la Jeune Chambre Économique (JCE, NDLR) Var Estérel 2018.

Michelle, qu’est-ce que la JCE?

La JCE est une association pour des jeunes citoyens qui souhaitent s’engager. L’association est ouverte à toutes personnes entre 18 et 40 ans qui souhaitent bouger les lignes sur leur territoire. À la JCE Var Estérel, on travaille sur le territoire de la communauté d’agglomération. Le principe c’est une école de formation par l’action. Les jeunes suivent un parcours pour rentrer à la Jeune Chambre Économique en montant des actions sur le territoire qui sont basées sur quatre axes de travail : l’aménagement du territoire, l’économie, l’emploi et la préservation de la planète.

Quel est ton parcours dans cette association

J’ai été observatrice lorsque que je suis arrivée dans le Var, en 2013 puis je suis devenue membre en septembre 2015. J’ai participé à plusieurs actions mises en œuvre par la JCE,  et cette année, j’ai l’honneur d’en être la présidente.

Tu fais quoi dans la vie?

Je suis ingénieur territorial et je travaille dans le domaine de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire. D’ailleurs cela montre qu’il n’y a pasobligatoirement besoin d’être chef d’entreprise pour intégrer la Jeune Chambre Économique.

Justement, le mot “économique” donne l’impression que la JCE est un réseau d’entreprise.

Il ne faut pas confondre La jeune chambre économique avec la chambre de commerce comme je l’entends souvent, mais en même temps dans nos axes de travail on a aussi l’économie bien sur. On reste quand même une association qui fait partie des acteurs économiques du territoire au même titre que toutes les autres Jeunes Chambres en France. À l’international, le nom est JCI (Junior Chamber International, NDLR). En France, le mouvement est né après la Seconde Guerre Mondiale et c’est dans ce contexte de reconstruction le terme “Économique” a été introduit dans l’appellationfrançaise.

Comment as-tu découvert la JCE?

J’ai toujours été dans le milieu associatif dans des associations très différentes. Je me suis également occupée d’une crèche associative parentale. Quand je suis arrivée  dans le Var, c’est une amie qui était membre et qui m’a parlée de la JCE. C’était un moyen pour moi de découvrir mon territoire en participant activement à la vie de la société. Au départ, le terme “école de formation par l’action” était un peu flou pour moi. Finalement j’ai compris qu’au delà des journées organisées par les jeunes chambres économiques consacrées à des formations diverses (communication, partenariat… NDLR), on est formé à notre insu. J’y ai aussi trouvé un réseau, des amis, et j’ai développé de nouvelles compétences au travers des actions.

Lesquelles?

Par exemple, tout ce qui est lié à la communication, aller chercher des subventions, monter des manifestations, etc…Toutes ces choses que je ne fais habituellement pas dans le cadre de mon métier.

Que dirais-tu pour convaincre les jeunes à entrer dans la Jeune Chambre?

Je leur dirais « VIENS ET AGIS !.  On donne l’occasion à tous de prendre la parole. C’est une association qui prend de plus en plus de place sur notre territoire, en France et à l’international, et qui donne du sens à la parole des jeunes alors qu’on pense souvent qu’on ne peut pas impacter sur la société à cet âge là.

Qui sont vos partenaires principaux?

Les mairies et les institutions de notre territoire sont des partenaires. Nous avons  un siège au bureau d’animation de l’Union Patronale du Var, on travaille aussi avec la Maison de l’Emploi de l’Est Var. Il est vrai que nous avons  des relations privilégiées avec les institutions et les acteurs économiques d’ici.

Qu’est-ce qu’à pu réaliser la JCE depuis le début sur notre territoire?

Sur notre territoire, la JCE  existe depuis 1965, beaucoup d’actions ont été réalisées et bien sûr, je ne les connais pas toutes. Depuis que je fais partiede  la JCE Var Estérel, on a réalisé des commissions comme “Booster d’Entreprise” , “le club ambition” où on faisait des simulations d’entretien de recrutement en partenariat avec le Pôle Emploi, ou encore “La santé de demain” qui est un salon autour de la santé connectée qui a permis  à tous de découvrir gratuitement des méthodes de préventions autour de la santé et bien d’autres choses. D’ailleurs, cette commission a remporté le prix récompense nationale de la meilleure commission dans le thème du développement économique au congrès national de la JCEF en 2017.

Qu’est-ce qu’une commission?

Ce qu’on appelle commission c’est un projet, une action qu’on souhaite mener. On répond à une méthodologie instaurée par la Jeune Chambre Économique qu’on apprend via des formations effectuées au niveau régional et national. Nous organisons des réunions de commissions où nous travaillons ensemble à l’évolution du projet, de la phase d’enquête à l’élaboration jusqu’au jour J.

Quelles sont les actions de la JCE Var Estérel cette année?

Le 24 mai dernier, en partenariat avec le Casino Barrière de Saint-Raphaël, nous avons organisé un « dîner débat » autour du thème de l’aventure,ouvert à toutes personnes intéressées afin de nous retrouver dans un lieu un peu plus informel, convivial et partager un moment avec un intervenant extérieur, jeune chef d’entreprise et coach en développement personnel. Ensuite nous avons  deux autres jours J de prévus, le “cv citoyen” pour la fin d’année et “localissime” le 23 juin. Au-delà de ça, le programme de notre JCE cette année est axé sur le développement, en proposant aux personnesqui le souhaitent de rejoindre notre mouvement, en établissant de nouveaux de nouveaux partenariats également. Cela passe par la réussite des actions que nous menons et la représentation de notre association aux manifestations locales par exemple.

Qu’est-ce que Localissime?

Localissime part d’un constat : sur notre territoire, nous avons la chance d’avoir des producteurs agricoles qui travaillent de manière éco responsable mais qui restent méconnus du grand public. On était parti sur l’idée de faire un référencement. Mais au fil du temps, on s’est aperçu que faire un nouveau guide n’était pas nécessaire. Alors nous avons enquêté sur le territoire et, avec les idées de chacun, nous souhaitons réaliser un véritable label “Localissime”. Ce serait la possibilité pour les agriculteurs mais aussi pour tous les professionnels des métiers de bouches, de montrer qu’ils travaillent de manière éthique et écoresponsable. L’occasion aussi de les mettre en contact pour qu’ils travaillent ensemble. Nous réalisons un site internet dédié où les gens trouveront les professionnels engagés et les partenaires qui participent à la concrétisation du label (CAVEM, ville de Roquebrune sur Argens, SMIDDEV, Caisse d’Épargne, Bacchi Bouteille Automobiles, Espace Coworking 42, CCI, Association des commerçants de roquebrune-sur-argens NDLR). Pour lancer officiellement ce label, nous organisons une journée Food Market à Roquebrune sur Argens qui nous accueille pour développer le projet. De 10h à 18h, il y aura un marché agricole local, des animations et des foodtrucks. Les commerçants du Village de Roquebrune sur Argens participent aussi à cette  journée.

Et le CV Citoyen?

Le CV Citoyen part du thème national de la Jeune Chambre Économique Française qui souhaite mettre en avant le savoir-être et le savoir-faire des 18/25 ans. Ces derniers ont souvent des CV qui manquent d’expérience ou de diplôme mais ont néanmoins acquis des compétences par ailleurs. Par exemple, un jeune qui a été trésorier de son club de foot sait s’occuper d’un budget ou chercher des partenaires. Alors ce CV servira à mettre en avant ce genre de compétences parfois bien plus utiles qu’un diplôme. Sur notre territoire, nous souhaitons étendre le CV citoyen à tous les âges, car il peut également permettre de mettre en avant des compétences utiles au sein de l’entreprise pour laquelle on travaille, mais aussi servir de tremplin dans le but d’une reconversion professionnelle. La JCEF a signé une convention de partenariat avec l’Union Nationale des Missions Locales, et nous espérons pouvoir travailler avec la mission locale de l’Est Var et les entreprises locales pour développer ce projet.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire