« Under the silver lake », film de David Robert Mitchell projeté en compétition, évoque « Inherent vice » de Paul Thomas Anderson – du moins autant qu’un film réussi peut évoquer un film raté. Si « Inherent vice » était le moins bon des films de PTA, et le moins « andersonien », c’était probablement par excès de révérence. Car les ingrédients sont les mêmes : Los Angeles, les filles sexy, la glande, la pop culture, le complotisme, et une pseudo-enquête vaguement policière et complètement parano pour essayer de faire tenir tout ça ensemble.

Mais là où PTA s’était noyé dans les coutures invisibles de son irréprochable reconstitution seventies, DRM revisite avec beaucoup plus de décontraction et de fantaisie, bref de fun (et le fun, c’est quand même le cœur nucléaire de la contre-culture), les films de genre qu’il détourne, cite et pastiche avec une allégresse foutraque. Sam (Andrew Garfield, pas mal du tout) est un loser dégingandé qui ne fait pas grand chose de ses journées, à part mater ses voisines peu vêtues. Justement l’une d’elles disparaît, et le voici lancé sur les traces d’icelle, dans une (en)quête destroy et passablement parano. Scènes de genre, humour décalé (avec en tête de liste un running-gag sur les putois), dragues inabouties se succèdent sans que jamais se perde le fil de la traque, mi-amoureuse, mi-policière, de ce Sam auquel ne manque guère qu’un Scoubidou.

Mais très vite le jeu de piste pop éclipse les autres dimensions du film, avec une scène mémorable dont le héros est « the songwriter », cynique et impitoyable. Ce film est un cluedo, une OVNI et une vaste blague, tout cela à la fois, un dessert sucré cool, une friandise pop nichée au cœur du gigantesque gâteau de la culture mainstream. Comme le festival de Cannes, peut-être ?

« Under the silver lake », de David Robert Mitchell.

Lundi 27 à 20 h au cinéma le Vox à Fréjus

 

Le ciné-club redémarre et voici le programme :

LUNDI 3 SEPTEMBRE à 20 h – BURNING de Lee CHANG DONG

LUNDI 10 SEPTEMBRE à 20 h – WOMAN AT WAR de Benedikt ERLINGSSON

LUNDI 17 SEPTEMBRE à 20 h – MON TISSU PREFERE de Gaya JIJI

LUNDI 24 SEPTEMBRE à 19h30 – LE POIRIER SAUVAGE de Nuri Bilge CEYLAN

LUNDI 1 OCTOBRE à 20 h – A LA RECHERCHE D’INGMAR BERGMAN de Margarethe VON TROTTA 

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire