fbpx

« Depuis qu’en 1995 la ville de Fréjus, par la volonté de François Leotard, avec l’aide du département et de la région, a acquis l’ancienne base de l’aéronautique navale, celle-ci n’a cessé d’aiguiser les appétits voraces des spéculateurs immobiliers. Imaginez: 83 hectares en bord de mer et des étangs de villepey. De 1995 alors que François Leotard était encore maire de la ville puis son successeur Élie Brun et tous ceux qui ont œuvré à leurs côtés (dont je suis); élus, fonctionnaires, associatifs etc ..jusqu’en 2014 date du changement de majorité, la ligne a été constante: tout faire pour protéger ce site fabuleux et en faire une base de loisirs naturelle ouverte à chacun, librement.

Le changement de municipalité voulu par les électeurs a mis en place une nouvelle majorité proposée par Marine Le Pen et le Front National (cf les documents électoraux de l’époque) qui devient souveraine puisque l’élection a été acquise sans contestation possible.

Aujourd’hui cette municipalité décide d’ouvrir la porte à l’urbanisation de ce site que nous avions laissé jusque là fermé. Elle justifie son action au motif qu’il manque a notre cité un équipement hôtelier de très grand luxe. Ce qui pour moi n’est pas viable puisque l’emplacement réservé à ce type d’équipement dans la deuxième tranche de port Fréjus a été cédé par la municipalité à un promoteur faute de marché suffisant pour de l’hôtellerie de haut de gamme. Toutefois je respecte le processus démocratique qui rend l’équipe politique en place totalement souveraine a prendre une telle décision, même si je regrette qu’elle ne recoure point à un référendum comme elle s’était engagée à le faire sur les grands sujets.

Si jamais un tel projet devait voir le jour, je souhaiterais qu’au moins il s’ouvre à la formation hôtelière afin de répondre à la demande et des professionnels et de nos jeunes. Car vous le savez pour ma part ma position a toujours été constante: l’espace bâti de la base nature doit être dédié a l’ enseignement. Mon ambition – très audacieuse je le confesse- de réaliser une université de la Méditerranée Jacques-Yves Cousteau – Fernand Braudel dédiée aux sciences de la mer et aux sciences humaines méditerranéennes restant intacte. »

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire