fbpx

Ludovic Seynhaeve n’est pas un type ordinaire. À l’heure où les grandes marques de boisson se disputent un marché à coup de millions de canettes pleines de chimies, Ludovic et son frère ont décidé de rentrer dans le game, avec Hawk Fuel. Une nouvelle boisson énergisante qui se veut différente des autres. Elle est plus naturelle et intègre plus de 45 % de fruits dans la composition quand les autres n’en intègrent pas du tout. Et pas n’importe quel fruit : le mangoustan, sorte de booster naturel que les Asiatiques utilisent pour réparer à peu près dans le domaine médical. Avec une première production est de 52 000 canettes, Hawk Fuel vient de faire son entrée dans les bars, restaurants, discothèques du littoral, dans les supermarchés, etc. Bref, Ludovic est parti pour marcher — localement d’abord — sur les platebandes des géants de l’energy drink.

Ludovic, tu insistes sur le fait que Hawk Fuel est plus naturel. Pourquoi ?

Les autres boissons ne sont fabriquées qu’avec des composants chimiques. Il y a une des marques qui a lancé une gamme aux fruits, mais ça reste des arômes artificiels.

Quel fruit retrouve-t-on dans cette boisson ?

Il y a principalement du mangoustan. C’est un fruit du sud-est de l’Asie. Il a de nombreuses vertus et est très souvent utilisé en Asie pour ses propriétés médicinales. À la base, le mangoustan est très énergisant et est l’aliment le plus antioxydant au monde. Nous avons voulu faire une boisson énergisante différente, moins chimique, plus fruitée.

Et donc pas de taurine ?

Au départ, il n’y avait pas du tout de taurine. Mais pendant l’élaboration de la recette, les testeurs ne retrouvaient pas le code des boissons énergisantes. Alors on a finalement intégré de la taurine, mais vingt fois moins que ce qu’il se fait sur le marché. C’est largement suffisant, car le mangoustan apporte déjà de l’énergie. La taurine a une odeur et un goût particulier que les consommateurs souhaitaient retrouver. Nous en avons mis seulement pour cette raison.

En quelle quantité ?

Actuellement, les autres boissons sont à 400 mg de taurine pour 100 mL. Notre recette comprend seulement 20 mg. À savoir qu’il n’y a pas d’apport journalier conseillé, mais des études montrent qu’il ne faut pas dépasser les 500 mg de taurine par jour. Si on prend une boisson concurrente, sur une boisson de 25 cL il y a déjà 1000 mg, soit deux fois le taux recommandé. Le corps fabrique de la taurine, et on retrouve ce composant dans beaucoup de nos plats. En moyenne, entre ce que l’on produit et ce que l’on peut consommer, une personne a 200 mg de taurine dans le corps dans la journée. Ça veut dire que les personnes peuvent consommer un litre et demi de notre boisson par jour sans jamais dépasser le taux recommandé.

Quid du sucre dans Hawk Fuel ?

Nous sommes équivalents à tout ce qui se fait en boisson énergisante, en soda ou en jus de fruits. Une boisson énergisante n’est pas plus sucrée qu’un jus de fruits, sauf que le sucre qu’on y trouve est ajouté. Dans Hawk Fuel, il y a une partie du sucre qui vient des fruits, donc naturelles et une autre ajoutée.

Comment l’idée t’est venue ?

Ces dernières années, j’ai été hospitalisé pendant une longue période. Je savais que je ne pouvais pas reprendre le métier que je faisais avant mes ennuis de santé. Je pensais à ce que j’allais faire après. Lorsque j’étais garde du corps, j’étais très consommateur de boisson énergisante pour rester réveiller. Un jour, j’ai découvert le mangoustan chez un de mes clients. J’ai tout de suite aimé le goût, et le cuisinier de mon client m’avait parlé des vertus de ce fruit. Je me suis dit alors pourquoi pas créer une boisson énergisante à base de mangoustan.

Combien de temps a pris l’élaboration de ce projet ?

Il nous a fallu près d’un an et demi pour trouver la bonne recette. Tout d’abord, il fallait trouver un partenaire qui nous suive dans l’aventure et nous ouvre les portes de son laboratoire. Je définissais le cahier des charges, les laborantins faisaient leurs essais et m’envoyer les échantillons. On a dû faire une quinzaine de recettes avant de trouver la bonne. Je recevais une cinquantaine de canettes à chaque recette. J’étais le premier testeur évidemment. Dès la troisième recette, nous avons fait goûter à des personnes.

Ça a dû être dur de trouver la bonne recette ?

Ce n’était pas évident. Le mangoustan est un fruit à coque, et nous sommes obligés de l’utiliser entièrement, car beaucoup de ses vertus sont dans la coque. Au départ je voulais mettre plus de mangoustans, mais en le broyant on avait quelque chose de trop épais et impossible à gazéifier. Alors, nous l’avons additionné à d’autres fruits. Ensuite, il a fallu ajuster tous les composants.

Où se trouve le fabricant ?

Le partenaire fabricant est au Viet Nam. Mon frère, qui vit depuis plusieurs années en Asie, s’est chargé de trouver le fabricant.

C’était un grand avantage, j’imagine.

Sans lui, rien n’aurait pu se faire. Surtout que comme je vous l’ai dit, j’étais souvent hospitalisé et donc je n’aurais vraiment pas pu faire les déplacements. Il a trouvé ce grand fabricant qui s’est lancé dans l’aventure avec nous. Celui-ci a été patient, car nous avons pris du temps pour la conception.

Pourquoi ne pas fabriquer en France ?

Beaucoup pensent que la fabrication à l’étranger nous fait faire des économies, alors que c’est totalement faux, bien au contraire ! Les frais de douanes sont tellement élevés qu’il serait plus économique de fabriquer en France. Il faut savoir aussi qu’on n’apporte pas le fruit et qu’on ne fabrique pas sur place essentiellement, car le mangoustan doit être utilisé dans les dix jours après sa coupe.

Où trouve-t-on Hawk Fuel ?

On passe par plusieurs canaux de distribution. D’abord les moyennes et grandes surfaces du Sud-Est. On peut le retrouver dans les petits Casinos, Leclerc, etc. Nous sommes en cours de référencement chez Carrefour régional. Sur le littoral, nous allons proposer notre boisson dans plusieurs établissements hôteliers. Enfin, nous avons mis en place une boutique en ligne pour que les gens qui ne font pas partie de la région puissent en commander.

Combien ça coûte ?

On est dans la moyenne et moins cher que le plus grand vendeur de boisson énergisante. On a voulu tout faire pour que le prix soit raisonnable sachant que notre production est bien plus petite que nos concurrents et que le mangoustan est un des fruits les plus chers du monde.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire