fbpx

Si vous n’avez jamais entendu parler d’Elit, c’est que vous n’êtes qu’en vacances chez nous, et donc bienvenue. Pour les autres, faut-il vraiment vous expliquer ce qu’est Elit ? En 20 ans, Elit Fitness a su s’imposer dans le domaine du sport sur tout notre territoire. Avec ses trois clubs et ses 5000 adhérents, il est fort probable que vous qui lisez ce texte ayez un de vos proches qui va régulièrement donner tout ce qu’il a pour avoir un corps affûté, si ce n’est pas vous. Alors on ne vous raconte pas encore une fois Elit Fitness qui a soufflé ses vingt bougies le mois dernier lors d’une session portes ouvertes mémorable. Michael Amsalem, le patron qui vient donc d’avoir pour la deuxième fois de sa vie 20 ans, a répondu à quelques questions.

Michael, ça fait quoi d’avoir 20 ans ?

Ça rajeunit. J’ai quand même l’impression que c’était fait hier. Au début j’étais dans la comptabilité dans un cabinet comptable puis chez Renault à Mandelieu. À l’époque, j’avais déjà pris des parts dans une salle de sport dans la même ville. C’était il y a plus de vingt ans maintenant. Mon arrivée à Fréjus est un concours de circonstances finalement. Le club de Tassigny a été créé en 1999 et nous avons repris deux ans plus tard. Puis nous avons ouvert La Palud en 2009, Roquebrune en 2014. Du coup, j’ai aussi 10 ans à la Palud et 5 ans à Roquebrune.

Quand on dit « Elit Fitness » à Michael Amsallem en 1999, qu’est-ce qu’il répondait ?

J’étais un jeune patron dynamique qui avait envie de croire à tous ses rêves. L’enseigne est arrivée naturellement car le club de Mandelieu s’appelait Elit Center. On a remplacé Center par Fitness parce que ça nous semblait plus cohérent.

Et Elit ?

Le terme Elit donne un effet d’inaccessibilité, de prestige. Ça nous a causé un peu de tort au début de l’aventure, mais aujourd’hui les clubs ont leurs renommées. Depuis le club de La Palud, Elit Fitness a suscité l’envie de tous, la proposition était plus jeune et le public s’est diversifié. D’ailleurs on n’a jamais pu déposer le nom car les top models d’ ”Elite” ont pris la propriété intellectuelle.

Quid des concurrents ?

Le low cost impacte l’économie locale. Dans les grandes villes comme chez nous. On peut capter entre et 10 et 12 % de la population. La CAVEM compte 110 000 habitants, nous avons près de 5000 adhérents soit 5 %. Quand je pense aux nombres de clubs qui existent chez nous, je me demande comment tout ça fonctionne.

De quoi es-tu le plus fier ?

Nos événements. On a voulu sortir les gens hors des clubs, qu’ils se rencontrent. Je me rappelle des événements sur la plage de la Tortue : les gens dansaient sur la plage, il y avait tout le staff qui dansait sur scène, on aurait cru à un spectacle… C’est que du bonheur. Ma fierté c’est aussi les gens qui nous suivent depuis 20 ans. On voit les gens en forme et bien vieillir quelque part, et ça, c’est positif ! J’aime le fait de me dire qu’on n’est pas une salle de sport comme les autres. On est une équipe solide qui donne tout pour ses clients.

Et côté club ?

On a été innovant toutes ces années. À Roquebrune, on avait mis en place le « small group training » dès l’ouverture. C’est une zone dédiée à des entrainements en petit groupe, un espace dans un espace. Et je pense sans fausse modestie que nous sommes les premiers en France à avoir créée ça.

Et ton pire souvenir ?

En fin de soirée, en petit comité, à devoir ranger ! À Cap Estérel, il fallait faire 3 aller-retour pour rentrer les 80 vélos dans les trois clubs pour qu’ils puissent ouvrir le lendemain. Un soir, le pire peut-être, Antoine qui était chargé de la maintenance, s’est pété le dos. Et sans le mec de la maintenance, on a bien galéré ! Puis faut imaginer que tout ça encore une fois se passe après une soirée donc avec une équipe qui vient de faire la fête ! Finalement, avec le temps, ça devient de bons souvenirs.

Quelques chiffres sur Elit Fitness

5000 adhérents sur 3 clubs

30 salariés

176 cours par semaine

120 postes de machines (musculation et cardio)

2200 km de vélo parcouru tous les jours en RPM

——————–

  • 5000 adhérents sur 3 clubs
  • 30 salariés
  • 176 cours par semaine
  • 120 postes de machines (musculation et cardio)
  • 2200 km de vélo parcouru tous les jours en RPM

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire