fbpx

Communiqué de presse : Une nouvelle marche pour le climat est organisée à Fréjus et Saint-Raphaël le 16 mars 2019 à partir de 14h. Le départ se fera depuis le monument de l’armée noire à Fréjus, face à Decathlon, proche de la Poste de Fréjus Plage. Cette marche est historique sur notre territoire car les militants écologistes seront rejoints par les gilets jaunes du Gargalon – qui débuteront leur marche de la base nature à 13h30 – pour défiler ensemble au nom d’une justice sociale, fiscale et climatique ! Cette symbolique de convergence des luttes a été voulue par les organisateurs des deux mouvements. Outre les citoyens qui seront en tête de cortège, la marche accueillera également de nombreuses associations et collectifs locaux (EME, Colibris83, …). Ensemble, ils longeront le bord de mer jusqu’à l’espace Delayen pour ensuite rejoindre le Jardin d’Arménie. C’est ici que se tiendra une agora éco-citoyenne où les participants pourront rejoindre à leur convenance un des quatre ateliers d’échange et de propositions sur la transition écologique du territoire avec pour fil rouge la Charte Éco’Var portée par le Collectif Alternatiba Estérel Côte d’Azur (AECA).

Ce rassemblement se fera le relais pour l’Est Var de l’appel international à la marche du siècle, avant le sommet Européen du 21 et 22 mars. Celui-ci permettra de nouveau aux personnes sensibles à l’urgence climatique de se rassembler et de demander aux dirigeants de faire de la lutte contre le réchauffement climatique une priorité. “Ça suffit ! Nous voulons des changements immédiats en faveur d’une justice sociale, fiscale et écologique !” Peut-on entendre au sein du Collectif Alternatiba Estérel Côte d’Azur (AECA).

La marche du 16 mars 2019 s’inscrit à Fréjus et Saint-Raphaël comme l’acte #3 d’une mobilisation pour la défense du climat au niveau local. Pour cette édition les organisateurs du Collectif Alternatiba Estérel Côte d’Azur (AECA) – avec qui le Collectif RAEVE vient de fusionner – ont prévu de donner la parole aux citoyens. C’est lors d’une agora éco-citoyenne et ouverte à tous – au jardin d’Arménie de Saint-Raphaël dès 15h30 – que chacun pourra donc soumettre des solutions de transition écologique concrètes et locales. Cela permettra de dégager les principales attentes des citoyens de la CAVEM pour étayer le projet de la Charte Éco’Var. Une charte écologique et ambitieuse qui permettra de mettre rapidement en place des solutions concrètes sur le territoire, en collaboration entre société civile et collectivités pour un territoire à la hauteur de la transition, et d’en faire la promotion. Lors de cette agora, une buvette bio et accessible à tous sera proposée par le Collectif AECA et sponsorisée entièrement par Satoriz.

Par ailleurs, pour cette troisième marche pour le climat, le collectif AECA et les gilets jaunes se sont entendus sur une convergence officielle des luttes. Les gilets jaunes se joindront donc à la marche des militants écologistes en milieu de leur propre parcours. En effet en ce début d’année 2019, après un mois de février qui a battu des records de chaleur en France, il est plus que jamais indispensable de s’unir et d’accélérer la transition écologique à l’échelle de nos territoires. Car, selon le GIEC, entre 50 et 70% des solutions pour le climat se trouvent à l’échelle locale ! “Fin du monde, fin du mois, même combat !”

La communauté d’agglomération Var Estérel Méditerranée a élaboré son plan climat qui devrait être ouvert à la concertation avec les acteurs locaux au printemps. Ses engagements ne sont pas encore connus mais le collectif AECA assure qu’il sera présent, s’appuyant sur la charte Éco’Var, pour faire en sorte que des mesures permettant de construire un territoire soutenable soient validées. Mettre en place des cantines 100% bio et locales avec des repas végétariens trois fois par semaine, construire plus de pistes cyclables et des parkings à vélo pour se déplacer en sécurité et en toute légitimité, créer des parcours artistiques et végétaux comestibles et des jardins partagés en plein centre-ville afin de réduire la pollution, redynamiser la biodiversité et atténuer les îlots de chaleur, créer des zones à circulation restreinte pour redonner la place aux enfants et à la vie en communauté au coeur des villes, mettre en route le recyclage des mégots, des toilettes sèches et des douches de plage en circuit fermé pour préserver l’eau potable et la Méditerranée, etc. Nombreuses sont les mesures simples et concrètes, pensées pour le territoire, qui pourront être proposées aux élus du territoire. Il ne tiendra dès lors qu’à eux de faire qu’elles deviennent réalité rapidement !

Nous devons agir collectivement, massivement et immédiatement. Car si chaque jour est important, chaque action l’est également puisque chaque dixième de degré compte. Engageons-nous pour accélérer la transition écologique sur nos territoires !

La dernière marche pour le climat le 8 décembre 2018 avait réuni pas moins de 350 personnes de tous âges dans une ambiance festive et engagée. Les participants avaient notamment accroché des rubans verts sur le pont de la Garonne (boulevard de la libération) reliant Fréjus et Saint-Raphaël pour symboliser l’union nécessaire dans cette lutte pour le climat.

plus d’info

Facebook : @alternatiba.esterel.ca /

Évènement : https://www.facebook.com/events/356367724977300/

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire