fbpx

Le jeudi 14 mars 2019, L’Estérel Aréna (que vous connaissez peut-être anciennement sous le nom du Colisée) nous ouvrait ses portes pour la (seconde) première fois ! En cette occasion, nous avons passé la soirée avec des invités de marque, qui n’étaient autres que les frenchies Cats On Trees. Et c’est notre Jude Todd national et son pote Flo aux percus, qui ont ouvert le bal en première partie.

Nina et Yohan, se sont fait connaître il y a 4 ans et ont sorti leur nouvel album Néon l’année dernière. C’est le titre “Sirens Call” qui les a réellement propulsés au devant de la scène française. En effet, son succès immédiat (dès le lendemain que sa sortie) n’a pas manqué de les surprendre ! Du coup nous, on était content de les avoir chez nous ce soir-là !

Tout est calculé dans la scénographie. À la première note, on entre directement dans leur univers. Trois musiciennes (1 violoncelle et 2 violons) jouent à ‘chat perché’ entre des branches d’arbres géométriques et lumineuses; tandis que les deux amis sont sur un îlot central, armés de leur clavier vintage (sur lequel trône une petite lampe de chevet allumée) et de leur batterie respectifs. Et c’est comme ça que la magie de leur pop douce et dynamique, laisse une empreinte dans votre tête des heures et des heures après le concert !

Après la première chanson, et pendant que deux musiciennes battent la rythmique de “Mama Said” sur un tambour géant, Nina s’adresse enfin à nous pour nous dire qu’ils sont heureux d’être là, de vivre cette soirée particulière avec nous et qu’ils vont en profiter pour nous raconter de nouvelles histoires, ou des anciennes pour certains, mais d’une manière différente. À partir de ce moment-là, ils ne vont cesser d’échanger avec nous des anecdotes, des ressentis et des refrains à partager.

Pour la petite histoire: ‘à la base, on était un groupe de punk ! Oui, je sais, ça peut paraître étonnant !’ nous dit Nina, accompagnée du sourire amusé de son acolyte. “et lors de notre premier concert, qui avait lieu sur une petite péniche, les plombs ont sauté” – bon, ils n’étaient pas d’accord sur la manière dont c’est arrivé, mais la conclusion reste commune : il ne restait qu’un piano et leurs voix, alors il fallait jouer et chanter fort. Très fort. Et c’est comme ça qu’est né “Tiki Boy” qu’ils nous ont offert avec une énergie débordante!

Toujours dans cet échange permanent avec le public, Nina et Yohan nous proposent de nous apprendre tour à tour des morceaux d’une chanson, afin qu’on la fasse tous ensemble. On a alors commencé à entonner le refrain entêtant de « ouhouh » (oui, il paraît que c’est le titre, facile à retenir non ?!). Allez, on vous met le refrain ici, c’est cadeau :

« Ouh ouh ouh, ouh ouh ouh,

Can you carry a soul into your heart

Ouh ouh ouh, ouh ouh ouh,

Just let, let them go »

Le duo enchaîne avec un nouveau morceau, écrit pour leur équipe, mais jamais enregistré encore. Ils le testent en live pour voir la réaction du public, et en profitent pour remercier tous ceux qui les entourent au quotidien dans cette folle aventure !

Puis Nina fait une petite dédicace sensuelle aux fameux Selena et Justin avec “Love You Like A Love Song” (baby..!) et boucle ensuite le concert avec la même chanson que celle avec laquelle ils l’ont commencé : leur incontournable “If You Feel” . Et le public en reprend une dose avec plaisir ! Mais ça serait mal les connaître que de penser qu’ils s’arrêtaient là, entre 2 remerciements, ils nous offrent au total 4 chansons de plus.

Bref, bravo l’Esterel Arena pour cette belle idée ! Les Cats On Trees ont bien marqué de leurs griffes ce nouveau lieu qui nous promet de vivre prochainement de beaux évènements en tout genre. Et on a hâte d’y retrouver Jérémy Frérot le 12 avril et Charlie Winston le 25 mai !

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire