fbpx

Françoise Dumont, selon vous, ce sera quoi le Tourisme de demain dans le Var ?

Avec en 2030 un élargissement des flux mondiaux et une prévision de 1,8 milliards de touristes dans le monde suivant l’Organisation Mondiale du Tourisme, de belles perspectives sont en vue pour le Var. La destination Var est prête à répondre à ce défi.

Augmentation de la classe moyenne dans le monde avec émergence de nouvelles clientèles (Asie, Amérique du sud, Chine, Inde, Russie, Europe de l’est…) : opportunité pour le Var de capter ces nouveaux marchés d’où l’opération Rendez-vous en France qui contribue à la notoriété internationale du Var. De plus, le Var est desservi par 3 aéroports : Nice (3ème aéroport en passagers après les 2 de Paris), Marseille  (6ème aéroport en passagers) et Toulon présentant un réservoir important de clientèles internationales à recevoir. Ainsi, pour mieux connaître les profils des clientèles touristiques arrivant par ces aéroports, Var Tourisme a mis en place une enquête auprès des passagers de l’aéroport de Toulon en parallèle de l’enquête menée sur l’aéroport de Nice lui permettant de dresser un portrait des clientèles en séjour dans le Var et arrivant des aéroports de Nice et Toulon. A ce titre, nous avons pu noter une augmentation de séjours de +9% sur le Var arrivant par l’aéroport de Toulon entre 2017 et 2018.

Recherche d’authenticité, d’expérience réelle. A cet effet, Var Tourisme a créé des stories telling proposées sur son site internet. Dans le Var, la découverte peut être multiple, du loisir nautique à l’hébergement insolite en passant par le bien-être. De plus, il y a une importante offre hôtelière classée 4* et 5* à taille humaine et ayant à cœur de rendre un service individualisé. Le luxe devenant immatériel, il est lié à la richesse de l’expérience.

Préoccupé par la santé et la sécurité, le touriste de demain veut minimiser les risques et ces facteurs guident ses choix. Var Tourisme investit dans le marketing de réassurance et avec le virage numérique des outils sont en cours d’innovation avec par exemple des agences de voyage mobiles présentes tout le long du séjour et permettant de guider le séjour mais aussi de le rendre plus sécurisant.

Demande de séjour prestige qui s’accentue. Le Var est bien positionné sur le marché du haut de gamme avec une offre importante en hôtellerie et hôtellerie de plein air classées 4* et 5* sans oublier une restauration de qualité avec de nombreux étoilés.

Le réchauffement climatique entraîne une conscience plus forte de la cause environnementale. Les touristes sont intéressés par les marques de destination avec une responsabilité environnementale. Le Var est un département peu urbanisé et boisé en comparaison aux deux territoires littoraux voisins. Le département a une politique de préservation avec des parcs naturels comme le Parc national de Port Cros ou le Parc régional du Verdon. La 1ère offre d’hébergement touristique du département est l’hôtellerie de plein air, mode d’hébergement plus respectueux de l’environnement, sans oublier l’hébergement en petite structure comme les chambres d’hôtes qui font aussi l’attrait “nature” de notre destination.

J’aime à rappeler que le Var se hisse à la première place en termes de nuitées au niveau régional. Nous captons ainsi 31 % de part de marché à l’échelle de la Région, ce qui génère 3,7 millions d’euros de retombées économiques correspondant aux dépenses des touristes. Avec 29 % des investissements touristiques réalisés dans le département, le Var tient la seconde place au niveau régional.

Ensuite, comme je vous l’annonçais en préambule, nos efforts doivent continuer de se porter sur les orientations marketing. Nous devons nous adapter en orientant notre marketing touristique vers une offre autour de valeurs communes qui prennent en compte le durable, l’écocitoyenneté,  l’authenticité de l’offre et la notion de sens pour le touriste, ciblée sur toute l’année. Afin que le Var demeure la première destination française après Paris, il est nécessaire d’intensifier la communication digitale en nous appuyant sur les technologies numériques. Je pense notamment au storytelling qui permet à travers un récit, au contenu soigné et aux images suscitant le désir de la destination Var, de proposer des produits adaptés et soigner la relation personnalisée. Dans le même ordre d’idée, permettre aux visiteurs de devenir les ambassadeurs du territoire présente l’avantage de fidéliser une clientèle, prompte à échanger des expériences de voyages.

Enfin, je finirai mon propos par un événement qui a fait date cette année avec la naissance de « Think Var », outil de prospective, qui vient parachever un dispositif de promotion de la nouvelle marque «#VisitVar ». Premier think tank du genre en France, il permet de dresser les grandes lignes du tourisme à l’échelle du Département, d’être force de propositions et de peser sur les décisions nationales liées au tourisme auprès des instances gouvernementales.

Nous avons la conviction qu’ensemble, nous sommes plus forts pour faire face à la concurrence internationale et pour faire avancer le Var.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire