fbpx

Selon vous, à quoi ressemblera Roquebrune-sur-Argens dans 10 ans ?

Tout d’abord, une Commune au sein d’une France que nous souhaitons pleinement apaisée car redevenue juste, solidaire et fraternelle, elle-même toujours au sein d’une Europe qui aura su retrouver un nouvel élan plus démocratique car à l’écoute de ses nations et de ses peuples et donc moins technocratique…

Ensuite, dans 10 ans, Roquebrune sera une ville toujours à taille humaine privilégiant la qualité de vie et la proximité. Cela grâce, notamment, aux fruits d’un PLU que j’aurai finalisé grâce au concours de Sébastien Perrin : l’équilibre entre les 3 pôles sera préservé, et toutes les activités seront réparties, au sein d’un environnement mis en valeur. Les terres agricoles sont plus que jamais promues du fait de plusieurs Zones Agricoles Protégées, l’urbanisation est limitée tant en surface qu’en hauteur: les espaces-verts ainsi que les massifs forestiers sont le poumon vert de la ville.

Notre littoral sambracitain, ses plages, ses « ports propres », bénéficient d’une grande attention, et faune et flore profitent de la protection d’une zone Pelagos étendue. Avec une salle de la Batterie accueillant des expositions d’art, un cœur et une place de San Peire requalifiés, les Issambres connaissent un regain, placées sous le « pavillon bleu » flottant au vent…  

L’évolution démographique est délibérément modérée afin de conserver une ambiance chaleureuse, sans surdensité, permettant une fluidité des transports, de la circulation, du stationnement et des équipements publics adaptés : les logements sociaux, en nombre limité, permettent de répondre à la demande locale, mais sans les excès initiaux de la loi. La fiscalité qui a été bloquée permet aux Roquebrunois de disposer d’un pouvoir d’achat amélioré, d’autant que le désendettement enclenché en 2016 s’est accéléré au fur et à mesure des emprunts venus à échéance et que les dépenses de fonctionnement ont été maîtrisées.

Le Village propose un patrimoine, entretenu et valorisé, avec des rues rénovées et des commerces actifs. La place Perrin, avec son Point d’accueil de l’Office du Tourisme, en est le centre attractif. Les équipements publics sont proportionnés aux besoins : le nouveau réfectoire scolaire permet d’accueillir tous les enfants qui consomment des produits locaux en circuit court, le tout sans récipients en plastique ! Quant au lac de l’Arena, il est désormais entouré d’un sentier pédestre permettant la promenade, avec un parcours de santé, surplombé au loin par le Rocher classé au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco…

La vocation résidentielle de La  Bouverie s’accompagne de nombreux services de proximité ou de loisirs, au sein de massifs préservés : les courts de tennis couverts ont permis l’éclosion d’une section handisport qui a produit des champions locaux…

Dans 10 ans, il fera encore mieux vivre dans notre Commune, au cœur de notre Communauté d’Agglomération, qui aura su refuser les aventuriers, les revanchards et les extrémistes : le « changement dans la continuité » aura été la bonne voie, aussi sage que positive !   

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire