fbpx

Vous connaissez le Tire-Bouchon ? C’est un tout nouveau spot qui vient d’ouvrir sur Fréjus Plage, juste en face de la Poste. On y a passé l’après-midi, sur la terrasse en plein cagnard, à siroter du bon vin. Puis on est revenu quelques jours plus tard. Cette fois-ci il pleuvait des cordes. La terrasse était pliée, mais à l’intérieur, la chaleur était au rendez-vous. L’espace est intime, assemblé avec goût par Nicolas Louvel, le propriétaire des lieux qui n’a pas peur de vous servir de la qualité. C’est à ce moment-là qu’on s’est dit qu’il y avait un truc. Du coup, on s’est dit qu’on allait interviewer le patron dans la foulée.

#1 Salut Nicolas ! C’est franchement cool chez toi. On a vu de la lumière et on a plus envie de partir. Tu peux m’expliquer le concept ?

On a réuni tout ce qu’on aime faire, et on le propose aux gens ! Bar à vin, cocktails, tapas, petite restauration. Pas de prise de tête, on est juste là pour faire plaisir aux gens, se faire plaisir avant tout.

#2 Cool ! T’as fait quoi avant ça ?

À l’origine je suis de Normandie, ça fait 21 ans que je suis sur la Côte-d’Azur. En Normandie je faisais plutôt tout ce qui était tables étoilées, gastronomiques. Et après, quand je suis venu ici, j’étais plutôt sur de grosses brasseries, de grosses affaires où on fait du gros volume. J’ai travaillé une quinzaine d’années sur Fréjus, et aussi 7/8 ans sur Cannes.

#3 Après toutes ces années à brasser énormément de volume, ça te tenait à coeur de lancer une affaire à taille plus humaine ?

Oui, le Tire-Bouchon ça englobe tout ce que j’aime faire !

#4 Tu peux me parler de la manière dont tu choisis tes vins ?

Moi j’aime beaucoup la découverte. Faire goûter des choses que, justement, on ne connaît pas forcément ici, et qui vont un petit peu à contre-courant de tout ce qu’on peut voir ailleurs. La carte bouge tout le temps. Il n’y a pas de carte fixe, au fur et à mesure on arrivera nous aussi à se faire une cave de prestige, mais on n’est pas dans la démarche de faire que des vins qui font facturer un certain prix. Le but c’est de faire découvrir des choses qu’on aime.

#5 Du coup on est d’accord que c’est pas juste un bar à vins ?

Non, c’est juste une des parties de l’établissement. Sur les cocktails on va pouvoir s’amuser un petit peu, faire des créations. C’est marqué sur la carte, si vous voulez un cocktail en particulier, on vous le fera avec plaisir.

#6 D’autant plus que t’as l’air d’être armé, parce que la sélection de ton bar envoie quand même pas mal de rêve. C’est une volonté d’aller chercher des alcools qualité ?

Oui, c’est tout bête mais ceux qui connaissent y seront sensibles. Rien que sur les alcools de base, on est sur la vodka Belvedere, le Gin Botanist, on a du El Professor Cuvée Madame. J’essaye d’avoir des alcools très choisis qui feront plaisir aux connaisseurs comme aux amateurs. Je ne veux pas d’ambiance guidée, et même si sur ce qu’on propose on essaiera de faire de la qualité, on a envie que l’endroit soit détendu et décontracté.

#7 J’ai vu que t’avais un tourne-disque, on a le droit de ramener nos propres vinyles ?

Oui, bien sûr ! J’ai fait de la musique pendant pas mal d’années, je suis fils de musicien, et ça fait partie de ce qu’on aime faire.

Parfait, merci beaucoup, Nicolas. Ce n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire