fbpx

Vous l’aurez compris, la construction du coeur historique n’est pas aux goûts de tous. Cette fois, c’est au tour du Rassemblement National de nous faire part de sa lettre ouverte au Maire de la ville de Puget-sur-Argens, Paul Boudoube.

Monsieur le Maire,

Le projet initial prévoyait la construction de 26 logements sociaux et 4 locaux commerciaux.

Aujourd’hui vous nous proposez dans une délibération au contour flou, la construction de 28 logements sociaux et autant de logements libres. Soit une soixantaine de logements qui tueront définitivement toute perspective de faire revivre le centre ancien.

Outre la problématique du parking déjà saturé sur cet espace qui sert aux habitants du cœur du village pour se garer, la création de nouveaux logements va encombrer encore plus le cœur historique aujourd’hui déserté et qui n’a franchement pas besoin de cela. Il s’agit aussi de densifier un centre historique qui ne demande qu’à respirer, qui ne demande qu’à vivre autrement que par du bétonnage.

D’ailleurs c’était une de vos promesses électorales et malheureusement nous ne voyons pas dans cette délibération le moindre aménagement de place, de lieu public et d’espace vert.

Les Pugétois ne veulent plus voir leur centre défiguré, ne peuvent pas se résoudre à le laisser définitivement mourir.

Et enfin pourquoi cette précipitation ?

Vous n’êtes pas sans ignorer que dans quelques mois auront lieu les élections municipales et engager ce projet obéra la capacité d’action de la prochaine équipe municipale et lui fera porter un fardeau dont elle n’aura pas la responsabilité.

Alors quel Puget voulons-nous ? Quel centre-ville voulez-vous c’est la question qui se pose dans cette délibération.

Vous l’aurez compris dans la continuité de notre vote de juin 2016 et parce que nous voulons un Puget vivant, accueillant, nous voterons également contre et de manière encore plus forte aujourd’hui.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire