Et c’est pas gagné, mais est-ce si grave ? Auteurs d’un match moyen mais qu’ils ont remporté sur le fil au dernier moment grâce à un missile de Gbohou Sackré (91e minute) face à Prix-les-Mézières, les footballeurs de l’étoile sont en 8e de finale de la Coupe de France. Et c’est déjà un exploit historique pour le club aujourd’hui en CFA. La bonne nouvelle, c’est q’en tirant au sort l’AJ Auxerre, club mythique du football français, l’EFC a eu deux excellentes idées : attraper un club de ligue 2 qui n’est pas au mieux dans son championnat (17e), et qui devra se déplacer au stade Louis Hon pour affronter les seconds de leur poule de CFA.

Pour revenir brièvement sur le match des 16e, ce qu’on peut dire c’est quil y avait dans le stade une ambiance qu’on avait plus vue à Saint-Raphaël depuis belle lurette. Des tribunes blindées, des gens partout autour du stade, des « vigies » sur le sommet du parking du Leclerc d’où on voit très bien la pelouse dans son intégralité, et surtout, de l’engouement, de l’enthousiasme, une ferveur qui faisait plaisir à voir, avec es gamins partout, venus avec leurs parents qui n’ont pu qu’accompagner leurs fils licenciés au club. Le mélange entre club pro et structure amateure possède un charme qui plaît beaucoup à tous ceux qui ont connu le monde des sports collectifs dans la sphère associative, et cet acessit à des matchs de haut niveau national fait très sincèrement plaisir à voir.

Le club a assuré le décorum, les supporters ont adhéré, et surtout, sur le terrain, ça gagne. Alors que ce soit le 28 février ou le 1er mars, pourvu qu’on remette ça avec une nouvelle victoire à domicile, et un passage en quarts, pour l’histoire. Et ce sera encore mieux qu’un derby contre Toulon, qu’on n’a même pas gagné, du coup on est deuxièmes à 9 points du leader, et ça sent pas bon pour la montée. Mais bref, à Fréjus-St-Raphaël, y a du bon football, et c’est une bonne chose.

Laisser un commentaire