Bah Alors ?

Nouveau Renault Captur - Il veut rester le leader

18 avril 2020
de Thierry André

Quelques mois après la Clio, le constructeur au losange s'est penché sur son autre best-seller le Captur. Plus imposant et doté des dernières technologies, le baroudeur urbain nous dévoile ses nouveaux atouts sur les routes grecques.


 

# Coup de crayon

 

Lancé en 2013, sur un nouveau segment occupé par un seul véhicule, son cousin le Nissan Juke, le Captur doit désormais se mesurer à une vingtaine de concurrents... Vendu à 1,5 millions d'unités, il se dévoile sous une nouvelle robe qui renforce ses ambitions. Si à première vue, la ligne générale de l'avant ne choque pas en conservant le signature stylistique de la gamme actuelle, le Captur deuxième mouture est entièrement nouveau avec des traits plus audacieux. Les feux de jour en forme de C, qui trônaient en bas de bouclier auparavant, migrent d'un étage pour se retrouver au niveau des optiques qui disposent d'un éclairage LED dès le premier niveau de finition. Le bouclier aborde quant à lui de larges ouvertures agressives amenant le regard sur cette lame de protection argentée. Ces écopes, outre leurs design esthétique, ont un véritable rôle de canalisation du flux d'air. Le capot, aux nervures renforcées, retombe virilement sur le logo. Arrivé à maturité, le crossover s'est étiré de 11 cm, à 4m23, et a gagné 2 cm en largeur. Ces nouvelles mensurations seront bénéfiques à l'espace intérieur, mais aussi, c'était une des lacunes de l’ancien, au volume du coffre. Avec désormais 536 litres de chargement, soit une capacité accrue de 20%, plus de craintes de prendre la route des vacances en famille avec bagages... Les versions supérieures auront droit à de nombreuses touches et baguettes chromées comme celle qui magnifie la custode. Les jantes gagnent une taille et passent en 18 pouces (sur Initiale Paris) remplissant parfaitement le vide des ailes. De l'arrière, la métamorphose est plus significative avec des feux en forme de C fins et étirés qui débordent amplement sur les ailes. Cette astuce de designer vise à donner plus de largeur au véhicule. Le nouveau Captur propose 90 combinaisons de personnalisation dont les très appréciées teintes bi-ton.

 

# Vie à bord

 

Le nouveau Captur reprend la planche de bord ''Smart Cockpit'' de la petite sœur Clio. La tablette verticale de 9,3'' sera la curiosité de l'habitacle. Orientée vers le conducteur, à elle de piloter à votre guise l’info divertissement, la navigation, les infos de votre smartphone ou les paramètres des aides à la conduite. Les versions d'entrée de gamme se verront proposer en lieu et place une tablette horizontale de 7''. Derrière le volant, le combiné d'instrumentation est aussi numérique d'une taille de 7 à 10,2''. Personnalisable, il pourra afficher entre le compte-tour et le tachymètre la carte de la navigation par exemple. Autre point fort de ce nouvel intérieur, la console centrale flottante qui permet, en l'absence de tringlerie de levier de vitesse, de libérer un espace pour la recharge par induction du smartphone. Les nouveaux sièges, dont l'assise gagne 15mm, offrent un design de qualité en plus du confort que nous confirmons. On notera l'absence de poignée de maintien côté passager. Le constructeur évoquera que la poignée de porte verticale pourra jouer ce rôle. Elles sont toutefois présentes à l'arrière du véhicule. La banquette coulissante qui a fait le succès de la première génération est conservée. Les 16 cm de débattement pourront être au bénéfice de l'habitacle ou du coffre suivant vos envies. Les passagers à l'arrière disposeront d’aérateurs ainsi que 2 ports USB. Devant eux, de véritables poches aumônières remplacent les tendeurs design qui étaient peu pratiques. De nombreuses parties moussées confirment la montée en gamme et accentuent la qualité perçue du nouveau Captur. Point de vue sécurité, le SUV offrira dès le lancement l’Assistant Autoroute et Trafic qui permet de se maintenir automatiquement à une distance du véhicule précédent et au centre de la voie. Commutateur automatique des feux de route, Reconnaissance des panneaux de signalisation, Easy Park Assist (créneaux automatiques) ou encore caméra 360° pourront aussi être de la partie.

 

# Sur la route

 

De 95 à 115 ch en Diesel et de 100, 130 et 155 ch en essence seront les puissances disponibles. Notons que le bloc 100ch pourra être proposé en bi-carburation GPL. Nous débutons notre essai avec le milieu de gamme essence 130 qui sera le cœur des ventes. Nous maîtrisons ce bloc avec la boîte 6 qui nous offre de bonne relances sur les premiers rapports. A vitesse stabilisée, l’économie de carburant se fera sur le 6e rapport à condition de penser à le passer... le silence du moteur aidant, nous sommes souvent restés en 5e vitesse... Chose qui n'arrivera pas si vous optez pour la boîte auto. C'est cette transmission qui équipera notre deuxième monture d'essai, le 155 ch et en finition Initiale Paris s'il vous plaît. Un moteur également très agréable avec des relances plus spectaculaires grâce à son couple de 270 Nm. Les 7 rapports de la boîte EDC double embrayage s’enchaînent sans broncher et les palettes au volant offriront aux plus sportifs la maîtrise des vitesses. En plus, avec le Multi-Sense, l’électronique vous permet de choisir votre mode de conduite :Eco, Sport ou MySense (personnalisable). En 2020 le nouveau Captur sera disponible en hybride rechargeable (E-Tech Plug-in). Il sera capable de parcourir 45 km en tout électrique (jusqu'à 135 km/h) ou 65 km en utilisation urbaine. Son 1,6 litre couplé à deux moteurs électriques alimentés par une batterie de 9,8 kWh offrira les avantages de l’électrique et la sécurité du moteur thermique. L'ensemble développera 160 ch. Le prix d'appel en finition Life (uniquement essence 100 ch) sera facturé 18 600 € et le top finition, Initiale Paris, atteindra 32 000 € (dCi 115 boîte EDC). Le 130 ch en finition Intens et EDC est affiché à 26 400 €.

 

Texte / photos © Thierry ANDRE

Partager