Bah Alors ?

Retour en 2019 quand la Fashion Week se passait à Décathlon

02 mai 2020
de Djamel Berbar

Véritable sensation de cet hiver, le vêtement outdoor* s’immisce progressivement dans la sphère de la mode. Focus sur cette tendance. 

 

            

            Ce n’est plus un secret : Le streetwear s’est véritablement implanté dans le monde de la mode. Il suffit de voir les différentes marques de luxes proposant désormais une gamme plus « active ». Comprenez par là, un éventail de vêtements conforts, de vêtements de sport ou de sneakers. [1] On peut citer Prada et sa « Línea Rossa », Balenciaga et sa paire Triple S qui en fait saliver plus d’un ou encore la récente collaboration entre Louis Vuitton et la marque américaine Supreme. Ceci s’explique par l’immersion dans la direction de ses institutions par des gens issus de ce milieu streetwear,comme le talentueux Virgil Abloh chez Louis Vuitton. Mais, une nouvelle tendance fait de plus en plus son apparition sur les podiums de la Fashion Week : le vêtement outdoor. Traduit littéralement, « vêtements d’extérieurs », il s’agit grosso-modo de la collection Quechua de Décathlon : vestes polaires, doudounes ou chaussures de randonnée. 

 

 

- Made in Japan -

 

(Campagne Uniqlo Heattech, Japon).

 

D'où vient cette récente fascination pour le vêtement de trekking [2] ? Il nous faut quitter l’Europe et se retrouver en Asie, plus particulièrement au Japon, pour comprendre ce phénomène. Devenu un véritable pays avant-garde, inspirant ainsi les fashionistas les plus pointus, l’archipel adopte ce style outdoor depuis de nombreuses années. En s’inspirant du Workwear[3], l’objectif est de lié l’utile et l’agréable et ainsi d’introduire ce style de vêtement dans les mœurs quotidiennes. Uniqlo, firme japonaise spécialisée dans le fast-fashion, développe une gamme nommé « Heattech ». En faisant le triste constat qu’à la moindre baisse de température, nous avons pour réflexe de superposer des couches, la marque a décidé de mettre en place un tissu adapté. Distingué en trois catégories, de la chaude à la plus chaude, ce tissu se sert de l’humidité que dégage notre corps afin de créer un système auto-chauffant. Cette même gamme propose différents types de vêtements, allant du sous vêtements à la veste imperméable. Progressivement, le outdoor devient un « must-have » dans les rues de Tokyo ou Osaka. 


 

 

(Affiche publicitaire Goretex, Espagne). 

 

Plus qu’une simple mode, c’est tout un concept qui est maintenu à travers ce style de vêtements. En effet, on recherche le confort, la fonctionnalité en se focalisant sur la poursuite d’une certaine qualité de vie et de bien être. Autrement dit, le consommateur développe une « conscientisation » en se grimant comme un homme voulant rencontrer la nature. Il cherche également la performance et de la technicité. Ce qu’il trouvera sur des vêtements en tissu Gore-Tex (marque de membrane permettant imperméabilité à l’eau) ou des chaussures en semelle Vibram (concepteur de semelle aussi solide qu’un pneu Pirelli, destiné aux chaussures de randonnée et de montagne).







 

 

- Trekking is the new luxury -

 

(Balenciaga by Demna Gvasalia)

 

Depuis deux ans environ, l’univers du trekking envahit les podiums de la Fashion Week. Demna Gvasalia, directeur artistique de Balenciaga, figure parmi les porte-étendards du mouvement. En effet, après des collections portées par le streetwear, le créateur Russe n’hésite pas à s’inspirer du froid sibérien pour sortir une panoplie de doudoune XXL, de parkas déstructurées ainsi que de polaires molletonnées. Dernière sortie en dates : la Track, une paire de chaussures fortement influencée par les modèles proposés par les marques de randonnée. De nombreuses créatrices s’adonnent également à ce mode de vêtements conforts pour concevoir des capsules en quantité limité. 

(Gauche: Margaret Howell et Barbour, Droite: Napapijri by Martine Rose) 

 

Martine Rose a pris les commandes de la marque norvégienne Napapijri et lui a redéfini une nouvelle allure. Margaret Howell a quant à elle collaborer avec la marque Barbour, spécialisée dans le vêtement de chasse. Le trekking et son univers stylistique sont devenus des modèles de luxe, à la fois cher et prisé par les consommateurs. Les boutiques et concept-stores n'hésitent pas à remettre en vente des marques tels que The North Face ou Patagonia. Arc’teryx, spécialisé dans le vêtement de ski, a mis en place une gamme de luxe : Arc’teryx Veilance (ou accessoirement le pantalon coûte plus de 450 €). Devenu un symbole pour toute une génération, la firme américaine Supreme présente de façon récurrente un éventail de produit « tech », ainsi que des collaborations avec The North Face. Nike ressort progressivement sa gamme conçue uniquement pour la randonnée, Nike ACG. La chaussure de trail, allant de New Balance à Salomon, a remplacé la Air Max et devient un must-have de la penderie de l’addict des sneakers. 

 

Alors si vous voulez être au sommet de la hype en 2019, je vous propose de vous dirigez vers des boutiques spécialisés dans les vêtements d'extérieur. Ou sortez uniquement vos combinaisons de ski qui pourrissent au fond de vos placards. Au nom de la mode, vous serez grands. 

 

 

[1]Paire de chaussures de sport

[2]Randonnée 

[3]Style de vêtement inspiré des tenues de travail (tablier, surchemise, bleu de travail…)

Partager