Bah Alors ?

Honda CR-V Hybrid

03 mai 2020
de Thierry André

Il est un des leaders sur le marché des SUV. Apparu en 1995, le CR-V se dévoile sous une 5e génération qui propose, en plus de la version thermique, une motorisation hybride au fonctionnement atypique. Essai silencieux entre Versailles et l'ouest parisien.



 

>> Coup de crayon <<

 

Au fil des générations, le CR-V a harmonisé ses lignes, mais a gardé son identité de marque. La face avant dynamique en est le meilleur exemple. Cela se traduit par cette calandre spécifique chromée dont une barrette vient se faufiler sous les projecteurs LED qui intègrent les élégants feux diurnes. L'imposant bouclier contribue également à ce tempérament sportif avec ses fausses ouïes latérales. Le nouveau CR-V est également fier de son nouveau capot dont les nervures sculptées renforcent sa stature. Avec 3 centimètres de plus, à 4,60 m, le nouveau SUV japonais est à peine plus grand que la précédente version. 3 centimètres, c'est aussi la longueur accrue de l’empattement. Cette évolution sera bénéfique à l'espace intérieur. Le CR-V propose également des passages de roues plus proéminents qui permettent de loger des jantes de 18 pouces. Sur son profil, on appréciera la présence d'une pièce chromée en bas des portières pour la touche chic. De l'arrière, fini l'effet 'sac à dos' qui surchargeait la poupe de l'ancien modèle. Il a disparu au profit d'un design plus fluide. Le hayon vertical propose un becquet joliment sculpté ainsi qu'une barrette chromée qui court sous la lunette. Le volume du coffre s'élève à 497 litres. Les feux, à LED eux aussi, proposent un design en L sur le pourtour du vitrage. Le nouveau CR-V est disponible en 8 couleurs dont le Bleu Cosmos de notre essai.

 

>> Vie à bord <<

 

Après l’étonnement concernant l'absence de levier de vitesse (la boîte est pilotée par des boutons PRND), on entre dans un habitacle bien agencé et qui comprend de nombreux rangements. Vastes dans les portières, profond entre les sièges et pratiques en bas de console (non loin des prises 12V et USB). Notre modèle d'essai disposait de touches de bois qui, mêlés à la sellerie cuir, assuraient un accueil chaleureux. La planche de bord longiligne héberge idéalement l'écran d’info divertissement de bonne taille et parfaitement lisible. Dalle numérique aussi devant le conducteur. D'une largeur de 7 pouces, on y trouve l'affichage du niveau d'essence et de charge batterie, une information sur les flux de motricité en temps réel du système hybride ainsi qu'une indication lorsque les batteries se régénèrent, en phase de décélération par exemple. Les voyant EV (100% électrique) ou Sport (pour une conduite plus dynamique) s'illuminent lorsque ces modes sont activés.

Dès le premier niveau, Comfort, la dotation est déjà très riche avec l’éclairage LED, les jantes de 18'', la clim auto, le régulateur adaptatif ou l'accès et démarrage sans clé. Pour le bien-être, les sièges sont chauffants. En finition Elegance, la connectivité smartphone (Apple CarPlay / Android Auto), 4 prises USB, la navigation Garmin, la caméra de recul ou encore la clim bi-zone seront de la partie. Pour disposer des sièges en cuir, de l’éclairage d'intersection, des rails de toit et du système d’alerte d'angle mort, il vous faudra passer en finition Executive. En haut de tableau, la version Exclusive illuminera l'habitacle avec le toit ouvrant panoramique. Quant au hayon intelligent à ouverture mains-libres, il sera votre allié quand vous aurez les bras chargés. Enfin, le système de vision tête haute vous permettra de rester concentrer sur la route, volant chauffant en main...

 

>> Sur la route <<

 

La technologie i-MMD combine un moteur 2,0 l de 145 ch qui fonctionne en harmonie avec un moteur électrique de 184 ch. Le système peut gérer automatiquement l'une ou l'autre source d’énergie, voir les combiner. Le CR-V Hybrid dispose donc de trois modes : EV, 100% électrique, idéal en milieu urbain mais sur 2 petits kilomètres seulement (ensuite, le moteur thermique s'actionne pour recharger les batteries). Hybrid Drive, dans ce cas le moteur thermique fournit sa puissance à un générateur d’électricité lui-même connecté au moteur électrique. Enfin le mode Engine Drive où la puissance du moteur thermique est envoyée directement aux roues. A vitesse stabilisée de 60 km/h, le moteur électrique peut assurer seul la motricité sur la moitié du temps mais en cas de forte sollicitation, l'ensemble des moteurs s'unissent afin de procurer une bonne accélération. Le passage d'un mode à l’autre est imperceptible et sans à-coup. Pour grappiller quelques kilomètres d'autonomie, le conducteur peut maîtriser la régénération de la batterie, qui se cache sous le coffre, avec des palettes au volant. La tenue de route est satisfaisante malgré l'embonpoint du baroudeur. Le nouveau Honda est disponible en 2 ou 4 roues motrices suivant les finitions. Tarifs de 34 600 € pour l'entrée de gamme Comfort 2WD à 45 970 € de notre version d'essai Exclusive en 4WD.

 

Texte / photo © Thierry ANDRE

Partager