Bah Alors ?

UNE LISTE DE TRUCS À FAIRE POUR VOUS OCCUPER LORSQUE LES VOITURES SE CONDUIRONT TOUTES SEULES

03 mai 2020
de Yoan Villars

Il paraît qu’à l’horizon de l’année 2020, les conducteurs de véhicules Tesla n’auront « plus besoin de toucher au volant ». C’est en tout cas ce qu’affirme Elon Musk, le PDG de l’entreprise qui a aussi prévu de coloniser Mars. En clair, un type modeste. Le genre sur qui ont peut vraiment compter, d’autant plus qu’il avait déjà annoncé des voitures autonomes pour 2017. Mais hey ! Que celui qui n’est jamais arrivé en retard au boulot jette la pierre à ce pauvre Elon, toujours déterminé à changer le monde. En ligne de mire, la voiture qui se conduit elle-même. Une fonction qui est actuellement testée chez Tesla, mais aussi en développement actif chez Ford, Uber, ou encore Google, qui a déjà lancé son prototype. Mais malgré toutes ces annonces révolutionnaires, il faut se rendre à l’évidence : pour l’instant, on est encore très loin du compte. Le monde est trop imprévisible, les routes trop irrégulières et les facteurs extérieurs trop nombreux pour permettre de mettre en circulation une voiture qui se conduit réellement toute seule. La technologie n’est pas assez testée et approuvée pour être totalement confrontée au grand public. Il y a aussi le problème juridique de la chose : si vous percutez un piéton en pilote automatique, êtes-vous quand même responsable de votre véhicule ? Il y a encore de nombreux débats à mener, des simulations à parfaire, des législations à approuver. Mais on y arrive, doucement, mais sûrement. Alors en attendant, voici déjà une liste de trucs à faire dans votre future voiture-robot.

 

ALORS QUE FAIRE AVEC TOUT CE TEMPS LIBRE SUPPLÉMENTAIRE ?

 

- Puisque vous ne serez plus obligé de conduire en voiture, on imagine déjà l’arrivée de modèles de véhicules plus spacieux à l’intérieur, avant tout dédiés pour la vie à bord. Une salle de jeux, un bureau aménagé, une chambre… Tout est virtuellement possible. En laissant l’ordinateur de bord prendre le volant, le temps passé en voiture deviendra automatiquement plus productif. Et c’est probablement un truc qui va complètement révolutionner le design automobile. 

 

- Vous pourrez dévorer un bon bouquin, jouer à des jeux de société, voir même vous retrouver entre amis, comme dans un salon. Le voyage sera presque aussi important que la destination. 

 

- Pourquoi ne pas en profiter pour dormir ? Un trajet de deux heures pourrait bien être le moyen parfait pour compléter une courte nuit, toujours guidé par la voiture qui se rendra automatiquement sur le lieu de votre prochain rendez-vous. On imagine déjà des gens se réveiller après plusieurs heures, sans même savoir où ils se trouvent…

 

C’EST SUPER, MAIS QUELS SONT LES RISQUES ?

 

- Que tous les conducteurs de taxis finissent par perdre leur job. 

 

- Créer une génération de conducteurs qui ne prennent même plus le temps de regarder le paysage, inaptes à la débrouillardise et complètement perdus sans leur GPS. 

 

- Que les routes deviennent encore plus encombrées. Des chercheurs de l’Université du Michigan ont calculé que sans la contrainte de devoir conduire, les utilisateurs pourraient finir par passer 47% de temps en plus dans leur voiture. 

 

- Comme les voitures normales, la possibilité d’un accident n’est pas à exclure. En avril 2018, un Américain de 38 ans est mort après que son véhicule Tesla a foncé dans une glissière d’autoroute. Les lignes blanches sur la route étaient effacées, et les capteurs/radars/caméras du véhicule l’ont fait foncer droit dans le mur. Pour le moment, la fonction autopilot de Tesla nécessite encore une surveillance humaine. Ce qui est traître car, en plaçant une partie de sa confiance dans l’intelligence artificielle, le conducteur perd une vigilance totale qu’il aurait eue sur une voiture classique. 

 

- Se faire pirater votre voiture en direct, et se faire assassiner par un pirate à l’autre bout du monde qui prendra le contrôle de votre volant. Il ne faut pas oublier que tous les objets que l’on équipe d’une fonction à distance finissent par être à la portée des pirates. Preuve que le progrès technologique n’est pas forcément synonyme de progrès tout court.

Partager