Bah Alors ?

[LIVE] Premier conseil municipal à Saint-Raphaël

23 mai 2020
de Ibrahim Berbar

On n’a plus de sport depuis 2 mois, alors on a des conseils municipaux. Samedi 23 mai à partir de 8h, dans un Esterel Arena optimisé pour une réunion suivant les consignes sanitaires dues à l’épidémie du COVID-19, nous retrouvons l’ensemble du la nouvelle équipe municipale de la ville de Saint-Raphaël pour le premier conseil du mandat. Nous l’avons suivi donc, comme un match d’ouverture de championnat. 95 points à traiter, dont le premier : l’élection du maire par le conseil.

 

Après quelques petits discours d’introduction, MM Masquelier et Pecoul se présente pour être maire de la ville. M.Masquelier - 32 voix, M. Pecoul - 2 voix, abstention - 5 voix : Il est 8h25, M.Masquelier est donc invité à reprendre officiellement sa place de maire.

 

Réaction à chaud du premier édile “L’effort, le mérite et le travail. Personne n’avait imaginé qu’à partir du 17 mars, une telle situation. Jamais les élus n’ont été mis face à une telle responsabilité : redresser le pays et aider celles et ceux dont la vie va être si durement bouleversée”. M.Masquelier fait un état des lieux des problèmes de l’État mis en valeur face à l’épidémie, mais aussi la mise en valeur, par la situation de “formidables élans de générosité et de bienveillance [du] travail de millions de Français”. Exonération des terrasses, des loyers de la ville,Fond de secours de 500.000 euros, gratuité du stationnement, quadrillage de l'ensemble du centre-ville en zone bleue, gratuité d'un an du parking de l'hôpital, renforcement du service d'hygiène et santé pour aider les commerçants dès la reprise de leurs activités, mise en place d'une cellule de veille avec le tribunal de commerce... Le maire énumère les actions de la municipalité pendant et après la période de confinement, et invite l'ensemble du conseil municipal à se mobiliser face à la crise à venir.

 

M.Cordina prend la parole quelques instants pour saluer le score du maire aux élections municipales - malgré une forte abstention - ainsi que la gestion de la crise du maire et son envie de travailler avec l'ensemble des élus municipaux. Par son message, M.Cordina rappelle que malgré les petites joutes verbales dont on fait preuve les deux anciens adversaires, celui-ci est prêt à travailler avec la majorité pour le bien de la ville.

 

Et on attaque les questions à l'ordre du jour. Elles sont au nombre de 94, à commencer par l'élection des 11 adjoints et 3 adjoints de quartier. Le premier vote nous fait assister à une situation originale : les élus étant appelés nominativement à voter, l'urne est déplacée par une courageuse employée qui a fait beaucoup de pas pour pouvoir présenter la boîte à chaque votant à cause de la distanciation sociale. Bravo madame !

 

9h20 : Les opposants se distinguent. Quand "Ma ville, ma planète" vote contre les délégations (contre leurs principes) ou encore s'abstient sur le vote du règlement intérieur, Sandrine Hacquart vote contre tout cela, pose des questions qui donne des échanges dynamiques de M.Masquelier. Morceaux choisis : "c'est votre avis, cela ne mérite pas de réponse de ma part", "C'est du poujadisme et je ne vous connaissais pas cette compétence". Et on le sait déjà, cela va durer 6 ans.

 

9h25 : Mme Hacquard souhaite pour la deuxième fois que le vote ne se passe pas à main levée. Les deux motions ont été votées à l'unanimité moins un vote blanc. Et il est possible que cela dure tout le conseil municipal.

 

9h32 : troisième demande de vote à bulletin secret. Cela va bien durer tout le conseil municipal. Et le maire : "nous serons une des seules villes de France qui aura voté la détermination des commissions à bulletin secret". Mieux vaut en rire.

 

10h35 : On en est à la 24e motion. Plus que 71. Tout va bien, on s'accroche.

 

10h48 : M.Masquelier rappelle que des employés municipaux sont rémunérés et que son zèle démocratique a un coût. Le maire s'excuse pour madame Hacquard quant à la décision que l'opposante a prise de s'opposer à toutes délibérations prises à main levée. Cela a donc pour conséquence une délibération à bulletin secret à chaque motion et donc une perte de temps considérable.

 

10h50 : Madame Hacquard souhaite toujours un bulletin secret. M.Pecoul suit M.Masquelier, prenant la parole et raillant aussi Mme Hacquard. Au moins, la bonne humeur du premier conseil reste au rendez-vous.

 

10h56 : Chaque demande de délibération à bulletin secret par Mme Hacquard donne l'occasion à Frédéric Maquelier de montrer ses compétences quand il s'agit de lancer des punchlines. "Je ne comprenais pas comment une personne soutenu par le gouvernement et ses ministres pouvait ne faire que 6% aux élections municipales. Maintenant je comprend mieux". Mme Hacquard ne tient pas compte de ces remarques et a clairement décidé de réitérer son action à chacune des motions. On a le temps, un mandat dure 6 ans, un conseil peut bien durer une année. Et M.Boyer après donc près de 15 minutes est donc représentant de la commune pour siéger à l'organisme d'établissement de l'école primaire Stanislas.

 

11h10 : l'avantage - parce qu'il y en a aussi quand même - de ces délibérations très (trop) longues, est que les fumeurs peuvent partir en pause clope entre deux. Les participants au vote aussi d'ailleurs. Des petits moments conviviaux entre deux, quand on sait que ça va durer des heures encore, ça fait quand même du bien à la santé du bulbe.

 

11h24 : 38 votes pour, une abstention. Comme pour chaque élection, on se demande bien, vu que c'est secret, qui a bien pu s'abstenir. Et on arrive à la dernière élection ! Et je vous le donne en mille... Scrutin secret. L'employé municipal fait un dernier tour avec l'urne. Elle pensait assister à un conseil municipal, elle ne s'attendait pas à faire une séance de trekking. Vraiment, bravo madame !

 

11h29 : ET C'EST TERMINÉ ! Enfin les votes, pas le conseil. Tout les représentants ont bien été élu à leurs postes respectifs. C'est formidable, on ne s'y attendait pas du tout. Que d'émotions. Maintenant plus d'élection et donc on va passer aux observations probablement de Mme Hacquard à chaque motion. On est tous en joie.

 

11h32 : "Tiens une motion qui va vous intéresser" lance Frédéric Masquelier à Sandrine Hacquard. Motion 39 - Formations des élus. M.Kaidomar demande à y ajouter des formations sur le développement durable, Mme Thiel le félicite, M.Masquelier accorde de l'attention à cette proposition. La motion est adopté à l'unanimité. C'était incroyable comme moment.

11h36 : "avec vous il n'y en aura plus" (des réponses). M.Masquelier commence à s'agacer des remarques et autres questions de son opposante.

 

11h56 : Le maire reprend sa place après le vote du compte administratif de 2019. 6 abstentions et une voix contre.

 

12h25 : Nous venons de passer une série de motion autour d'acquisition de parcelle et de déclassement de terrains communaux et autres routes. Tout est beaucoup plus calme, et bien sûr tout est plus ou moins voté à l'unanimité moins une voix près.

13h06 : Motion 74 - Guillaume Decard propose de généraliser le parcours d'éducation artistique et culturelle à 100% des jeunes

 

13h09 : Le musée De Funès devrait réouvrir dès le 2 juin

 

 

 

Partager