Bah Alors ?

Miserere, Jean-Christophe Grangé : de l'action et du suspens

03 juin 2020
de Enzo Zanchi

Du Grangé tout craché. Un meurtre, une enquête, dès la première page le décor est planté. Phrases courtes et tranchantes ne laissent aucune chance au lecteur. L’atmosphère pesante prend aux tripes, et nous voilà embarqué dans une histoire à cent à l’heure. Miserere, c’est un thriller aussi sombre que macabre, une histoire haletante qui fait voyager à travers les différentes époques du XXème siècle. 

 

Wilhelm Goetz, un maître de chorale d’origine chilienne est assassiné dans une église arménienne de Paris. Un meurtre qui n’est que le début d’une série d’atrocités avec des techniques macabres toujours similaires. Perforation des tympans de la victime, citations du « Miserere » d’Allegri en guise de message, des traces de pas pointure 36 autour du cadavre. 

 

Pour élucider ce mystère, deux anti-héros à la limite du « borderline » sont déterminés à résoudre cette enquête pour racheter leurs erreurs du passé. Kasden un ancien policier retraité aux techniques rustres et vintage et Volokine, un jeune toxicomane aux multiples talents qui enchaînent les séjours en centre de désintox. Ces deux personnages aussi attachants que caricaturaux, tourmentés par un passé ténébreux vont allier leurs forces pour élucider le mystère de ces meurtres en série. 

 

Miserere, c’est aussi une histoire étonnante qui mêle plusieurs thèmes distincts. Pour mieux comprendre le dérouler des faits et assembler les éléments de l’enquête, le bouquin nous replonge dans les atrocités du passé, le génocide arménien, la dictature de Pinochet au Chili ou encore le nazisme des années 30 en Allemagne. Les époques sont différentes mais indispensables pour résoudre cette enquête. 

« Ce sont des enfants. Ils ont la pureté des diamants les plus parfaits. Aucune ombre. Aucune inclusion. Aucune faille. Mais leur pureté est celle du mal. »

 

« Miserere », Jean-Christophe Grangé, Livre de Poche

Partager