Bah Alors ?

Le Yanook : nouveau gadget contre le COVID-19

04 juin 2020
de Enzo Zanchi

Vous avez peur d’appuyer sur le bouton de l’ascenseur ? Vous angoissez à l’idée de composer votre code de carte bancaire sur une borne de retrait ? Vous essayez d’ouvrir les portes avec votre coude, en vain ? Ne vous inquiétez pas, des entreprises se sont chargé de mettre fin à vos inquiétudes. Oubliez les poignées, interrupteurs, sonnettes ou encore boutons d’ascenseur. Pendant la période de confinement, plusieurs entreprises se sont lancées dans la création de nouveaux objets pour respecter les gestes barrière et se protéger du virus.

 

Une petite entreprise originaire de Pau vient de commercialiser son prototype. Le « Yanook », un crochet de porte multi-usages qui permet de ne pas utiliser ses mains dans la vie quotidienne. L’objectif : limiter la transmission du virus par le toucher. Yannick Silva, ingénieur et inventeur du « Yanook » a déclaré à l’AFP : « C’est en observant vivre mes enfants, ma famille que je me suis rendu compte de la quantité de choses que l’on touchait avec nos mains ».  Un crochet simple et ergonomique qui ne pèse pas plus de 20 grammes. Facile à nettoyer avec de l’eau savonneuse, aucune poignée de porte, verrou ou robinet ne lui résiste. Pour les amateurs d’apéritif, il peut aussi servir de décapsuleur. L’objet recyclable a été conçu en inox antibactérien, le même matériau utilisé dans les hôpitaux. 

 

“L’approche hygiéniste est plus large, on pourra se servir de cet objet même hors contexte Covid, dans les endroits publics qui ne sont pas toujours très propres, comme les sanitaires” a ajouté l’ingénieur palois. La startup « NConcept » qui a lancé ce produit pendant le confinement a reçu des milliers de commande dès sa première semaine de commercialisation. Son prix s’élève à la modique somme de 8 euros, pour chaque produit vendu 1 euro est reversé aux Hôpitaux de Paris ou à la Fondation de France. 

 

 

Enzo Zanchi 

 

Partager