Bah Alors ?

Black-Track : une application pour élucider les plus grands mystères de l’histoire

03 juillet 2020
de Enzo Zanchi

Black-Track, c’est une application mobile inédite, basée sous forme de réseau social qui permet aux internautes de s’immerger au cœur de faits divers, d’enquêtes non résolues qui ont défrayé la chronique. Originaire de Saint-Raphaël, Gina Ranalli, 31 ans est la co-fondatrice de Black-Track et elle nous explique les rouages de cette application hors du commun qui est sortie le 17 juin dernier sur les stores IOS et Android:

 

« Le voyage où nous vous invitons, est envoûtant et unique, il vous emmènera dans les méandres du passé ou dans la spirale du monde d’aujourd’hui. » Black-Track c’est le genre d’application étonnante qu’on a encore vue nulle part ailleurs. Le principe : parcourir des faits réels qui nous entourent, prendre part et mener l’enquête sur les cold-cases de l’histoire. 

Avec cette application, il est possible de s’immerger dans un monde obscur, enquêter sur des affaires comme Xavier Dupont De Ligonnès, Maddie McCann, le dépeceur de Mons, le MH370 ou encore D. Cooper. « Je regarde beaucoup d’émissions de faits divers et à chaque fois je trouve qu’il manque des interactions avec le public. On se disait peut-être que quelque part, quelqu’un sait quelque chose, c’est pourquoi on a décidé de créer l’application » explique Gina Ranalli. Une application qui sort de l’ordinaire mais qui selon elle permet aussi de sortir de l’emprise des réseaux sociaux : « On est toujours sur des applis qui rendent beaux. On regarde les influenceurs mais ils nous aident plus à nous sentir mal alors que notre application n’est pas superficielle, c’est la réalité. »

Black-Track regroupe de nombreux faits-divers à travers le monde. Le trackeur peut parcourir les indices connus, les articles de presse, des cryptogrammes encore jamais élucidés et émettre ses propres idées. « Il y aura bientôt des challenges entre internautes pour parcourir le côté mystère » ajoute Gina Ranalli.  Pas de mise en scène, pas de filtre, Black-Track est une forme de redécouverte de la vie réelle. 

L’application propose également de partir à la découverte de son propre quartier, et de découvrir la vérité sur les faits divers qui s’y sont produits. Une immersion 2.0 dans votre quartier, votre région : « de chaque parcelle de terrain que vous frôlez car eux aussi ont des ombres ». 

 

Deux ans de préparation jusqu’à l’aboutissement du projet 

 

« L’idée de créer cette application part d’une base amicale avec mon associé Daniel Giabiconi, ensuite l’idée s’est affinée et ça a pris de l’ampleur » affirme Gina Ranalli. Une idée qui voit le jour après deux ans de travail et d’élaboration. L’application Black-Track conceptualisée en France et plus particulièrement à Saint-Raphaël a été brevetée et protégée en Europe et à l’étranger. C’est sur les réseaux sociaux qu’elle a commencé à se faire connaître avec des influenceurs comme Baptiste Giabiconi, Yoann Maestri ou encore le cercle des nageurs de Marseille ». Aujourd’hui, l’application est actuellement disponible en France et en Belgique et sera bientôt exportée sur les stores en Europe. Pour Gina Ranalli, l’aboutissement de ce long projet est une fierté : « On est juste contents de notre projet et on y croit. On espère trouver notre public, ce serait une réussite ». 

 

Les passionnés de faits-divers peuvent désormais assouvir leur curiosité car : « la vie fourmille de récits, et les endroits les plus anodins peuvent être le théâtre de grands mystères ».

 

Partager