Bah Alors ?

Masquelier nouveau président de la CAVEM, Rachline gagne du terrain

11 juillet 2020
de Loïc Padovani

Sans grande surprise ce samedi 11 juillet, Frédéric Masquelier, le maire de Saint-Raphaël, a pris les commandes de la CAVEM lors du premier conseil communautaire depuis les élections municipales. En remplaçant Roland Bertora, il attribue notamment un rôle plus conséquent à Fréjus, ce qui divise.

 

 

''On laisse nos étiquettes politiques de côté''. À peine sa prise de fonction effectuée, Frédéric Masquelier donne le ton. Dans un palais des sports (pourtant destiné au handball) complètement réaménagé pour l'occasion, les cinq maires se retrouvent côte à côte, prêts à se battre ensemble.

 

À chaque délibération, David Rachline est systématiquement contesté par son opposition à Fréjus. Un quatuor bien décidé à lui barrer la route, composé de Laurence Fradj, Emmanuel Bonnemain, Richard Sert et Julien Poussin. Une alliance qui a le don de faire sourire le maire de Fréjus, soutenu par ses homologues. ''Le Rassemblement National n'est pas un parti comme les autres'', martèle Emmanuel Bonnemain. Réponse immédiate du nouveau président de la CAVEM : ''Il n'y a pas d'accord avec le Rassemblement National. […] C'est peut-être le parti de l'opposition qui devrait se remettre en cause''. Une chose est sûre, ce mandat est parti sur les chapeaux de roues, et les maires semblent bien déterminés à travailler main dans la main.

 

 

Quatorze vice-présidents, les cinq maires en tête

 

 

C'était une ambition commune, c'est désormais acté. Les maires des cinq communes occupent les premiers rôles, prenant la totale responsabilité sur leurs épaules. Frédéric Masquelier appuie son propos sur le souhait de s'allier autour d'un projet commun. Les deux maires de Saint-Raphaël et de Fréjus paraissent très sereins, imités par Paul Boudoube, Jean Cayron et Jean-Paul Reggiani. David Rachline, récemment réélu pour un second mandat à Fréjus, obtient le rôle de premier vice-président. Un poste qu'il découvre, puisqu'il ne figurait même pas sur la liste de Georges Ginesta, puis Roland Bertora, entre 2014 et 2020.

 

Sur les 14 vice-présidents qui composent ce conseil, 4 places sont occupées par Fréjus, comme par Saint-Raphaël. 3 proviennent de Roquebrune-sur-Argens, tandis que Puget-sur-Argens en compte 2. Enfin, 1 place est attribuée aux Adrets de l'Estérel. Mention spéciale pour le maire des Adrets, Jean-Paul Reggiani, qui est le seul à obtenir l'unanimité lors du vote en tant que seul représentant de sa commune.

 

La liste des 14 vice-présidents jusqu'en 2026 :

 

1er vice-président : David Rachline (41 voix sur 47*)

2ème vice-président : Paul Boudoube (46 voix sur 47)

3ème vice-président : Jean Cayron (45 voix sur 47)

4ème vice-président : Jean-Paul Reggiani (47 voix sur 47)

5ème vice-présidente : Françoise Dumont (45 voix sur 47)

6ème vice-président : Gérard Charlier de Vrainville (40 voix sur 47)

7ème vice-présidente : Martine Bouvard (43 voix sur 47)

8ème vice-président : Guillaume Decard (42 voix sur 47)

9ème vice-président : Charles Marchand (39 voix sur 47)

10ème vice-présidente : Martine Arenas (45 voix sur 47)

11ème vice-président : Stéphane Iseppi (46 voix sur 47)

12ème vice-présidente : Brigitte Lancine (34 voix sur 47)

13ème vice-président : Christian Besserer (45 voix sur 47)

14ème vice-présidente : Josiane Chiodi (46 voix sur 47)

 

*47 voix (sur 48 en principe) ont été comptabilisées car Laurence FRADJ n'a pas pris part au vote

 

 

Loïc Padovani

Partager