Bah Alors ?

Le Centre culturel souffle sa vingtième bougie

22 septembre 2020
de Arthur Deux

Ce week-end particulier marquait l’anniversaire du Centre Culturel de Saint-Raphaël, fraichement renommé Georges Ginesta. L’occasion de revenir sur vingt années de vie, entre animations et expositions.

 

Frédéric Masquelier était présent pour un discours devant les colonnades du bâtiment, érigé le 20 Mars 2000. Accompagné d’un orchestre, il a tenu à rappeler le succès de « ce lieu de partage et de rencontre pour toutes les générations. » Le site a accueilli plus de trois millions de visiteurs en vingt ans, dont 300 000 uniquement pour l’année 2019. Bien que les chiffres soient éloquents, le maire de Saint-Raphaël souhaite encore faciliter la fréquentation. « L’objectif est de renforcer l’accessibilité physique du lieu, car le centre doit s’ouvrir à tous. » La foule de raphaëlois présents ont ensuite pu découvrir les animations de toutes sortes, alors organisées.


Quand culture rime avec architecture

L’exposition de l’espace José Giron, à l’entrée du centre est disponible pendant les prochaines semaines. Rapide et informative, elle retrace l’histoire et les différentes étapes qu’ont connues les concepteurs du lieu, jusqu’à son inauguration. L’architecte raphaëlois, Jean-Pascal Clément, en charge de penser le bâtiment souhaitait déjà « ouvrir la culture sur l’extérieur ». Force est de constater que c’est chose faite, deux décennies plus tard. Le lieu prouve qu’en dehors d’une cité touristique, Saint-Raphaël peut aussi s’appuyer sur des pôles culturels et dynamiques, véritables moteurs pour son évolution.

Partager