Bah Alors ?

L'UPV au service de l'entreprise

02 octobre 2020
de Agathe Chéreau

Acteur incontournable de la création à la revente d'entreprise, l'Union Patronale du Var propose une multitude de prestations à ses adhérents. Agir, accompagner, former et développer les entreprises sont les quatre missions de l'UPV. La responsable délégation de Fréjus et de l'Est Var, Morgane Bosio, connaît l'économie locale sur le bout des doigts. 

 

Quel est le rôle de l'Union Patronale du Var ? 

 

L'UPV est un syndicat patronal depuis 1937, qui a pour but d'aider les chefs d'entreprises varois de la création à la revente dans toutes leurs étapes que ce soit le juridique, le recrutement, les ressources humaines, le social, le réseautage, etc. On a une réponse pour toutes les questions qu'ils peuvent avoir. En l'occurrence dans mon secteur de l'est var, j'ai beaucoup d'indépendants et de personnes qui ont zéro salarié, parfois un peu isolés de ce qui se passe donc on essaye de les tenir informés, de les regrouper et on les aide à développer leur business. Le siège de l'UPV se trouve à Toulon, mais il y a des antennes partout dans le Var (Brignoles, Fréjus, Draguignan et Saint-Tropez). Sur place, il y a toujours une responsable de délégation pour pouvoir être au plus proche des chefs d'entreprises de nos 5 000 entreprises en réseau.

 

Qui peut adhérer à l'UPV ? 

 

On est ouvert à tous les secteurs d'activité, donc toutes les entreprises quels que soient leur taille ou leur statut juridique. Un artisan peut autant adhérer qu’une association. 

 

Quelles sont les différentes prestations de l'UPV ? 

 

On agit surtout grâce à nos nombreux événements, comme les soirées de réseautage. Tous les mois, sur chaque site, on organise des soirées appelées "Happy Hour". La semaine dernière, elle était organisée à l'Usine concept store à Saint-Raphaël et a réuni plus de 80 personnes. Il y a une ambiance conviviale et ça permet de faire des mises en relation, d'échanger les cartes... Des réunions d'information ont également lieu pour permettre aux chefs d'entreprises de se tenir informés. Ces réunions sont liées à l'actualité sociale et fiscale. L'année dernière, on y parlait de prélèvement à la source, des ordonnances macron par exemple, mais cette année ça tourne surtout autour du covid. Il y a beaucoup d'autres événements comme notre assemblée générale, le salon de l'entreprise, un festival d'art contemporain... A côté de cette partie événementielle, on a notre propre magazine, le Var Entreprises, qui met en avant toutes les actualités de nos adhérents. On a également un service de comité d'entreprise pour ceux qui ont moins de 50 salariés, un service d'assistante sociale, un service juridique... Notre champ d'action est très très large.

 

Avez-vous eu de nouvelles demandes depuis la crise sanitaire ? 

 

Certains chefs d'entreprises se sont retrouvés seuls face à la crise, en ce sens, on les a accompagnés. On voit qu'ils sont beaucoup plus demandeurs de toute la partie événementielle, justement pour se voir en présentiel, créer du lien social. Tellement qu'on a été obligé de stopper les inscriptions. Pour le moment, aucun de nos chefs d'entreprises n'a fermé boutique après cette année particulière, ils arrivent à s'en sortir avec les différentes aides. 

Partager