Bah Alors ?

Dernier conseil de l'année à Saint-Raphaël

11 décembre 2020
de Ibrahim Berbar

Ce soir s'est tenu le dernier conseil municipal de l'année 2020 de la ville de Saint-Raphaël. Au programme sur les 55 points à l'ordre du jour l'élection d'un nouvel Adjoint au Maire en remplacement de Madame Françoise Dumont (récemment élue Sénatrice du Var et donc démissionnaire par la règle du non-cumul des mandats, NDLR), quelques attributions de subventions exceptionnelles à des associations raphaëloises ou encore des modifications de PLU. Le tout à l'Esterel Arena dans les règles sanitaires les plus strictes.

 

Une situation générale de l'hôpital a été faite par Madame Kaidomar en début de séance : "Nous assistons à une défervescence des cas covid-19 ces dernières semaines, mais nous avons toujours des cas covid-19 détectés et hospitalisés même s’ils sont moins nombreux que le mois dernier. Je vous invite tous à continuer à respecter les règles sanitaires et les gestes barrière".

 

Sécurité et Prévention de la délinquance et de la radicalisation, droits et devoirs des familles.

 

Le premier point abordé est la création d'un Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance et de la Radicalisation (CSPDR). À savoir que chaque commune dispose déjà d'un CSPD. Monsieur Masquelier souligne que la problématique dépasse bien sûr les communes, et une réunion avec les maires de Fréjus et Puget-sur-Argens est d'ores et déjà prévue. La délibération a été votée à l'unanimité avec l'adoubement de Monsieur Pierre Cordina et Monsieur Christopher Pecoul qui a tout de même pris la parole pour faire part de son étonnement quant au changement de place des opposants de la liste de Monsieur Cordina.

Une autre création de conseil particulier a été soumise au vote et bien sûr avec l'approbation des opposants : le conseil pour les Droits et Devoirs des Familles. Cela devra permettre une meilleure collaboration avec la Justice et notamment le Juge pour enfant selon le maire de la ville.

 

Charte de la prévention de la radicalisation islamiste.

 

"On nous rapporte par exemple que des garçons ne serrent pas la main aux filles, des certificats médicaux de complaisance pour ne pas pratiquer de sport ou encore des comportements dans les transports scolaires. Le but est de réaffirmer un certain nombre de principes. Cette charte sera diffusée dans les différentes structures subventionnées du territoire de la CAVEM. 1200 agents de la ville et de la CAVEM vont être formés à mieux détecter les signaux de radicalisation et à savoir les gérer." selon le premier édile. Les opposants ne s'opposent pas et le maire de la ville remercie et souligne l'opposition du fait que ces trois premiers points ne soulèvent pas de débat.

 

Tandis que l'élection de Madame Blanc au poste d'Adjointe à l'écologie se déroule, une petite passe d'armes oppose Messieurs Frédéric Masquelier et Christopher Pecoul. Ce dernier demande qui prend la délégation à la Sécurité laissée par Madame Françoise Dumont. Monsieur Masquelier explique qu'il sera en charge de cette délégation. Alors l'opposant RN s'étonne que la Sécurité qui, selon lui, demande une présence à 100% sur le terrain soit occupée par le maire qui a actuellement de nombreuses tâches. Celui-ci répond que les Adjoints existent par les délégations. "La Sécurité c'est le coeur des prérogatives d'un Maire" répond le Maire, ce qui ne satisfait pas M.Pecoul qui "[s]'étonne des choix du Maire" quant à l'attribution de la délégation de l'Éecologie, par exemple, et non de la Sécurité.

 

Des arbres exceptionnels préservés

 

Trois arbres et six espèces entrent dans la liste d'arbres remarquables faisant l'objet d'une convention d'entretien et de préservation. Ceux-ci, constatés par un expert, seront dorénavant pris en compte dans les futures PLU. Monsieur Tomasi (Ma Ville, ma Planète) demande comment sont sélectionnés les arbres remarquables, et pourquoi certains n'ont font pas l'objet. Madame Blanc explique que cela revient à l'expert vérifiant l'état général dudit arbre.

 

Le cas Cordina, selon Christopher Pecoul

 

On l'attendait, voilà le point numéro 14, concernant le protocole d'annonce et de suivi d'un événement météorologique pouvant occasionner une crue de l'Agay au droit de la résidence Rive Nature, et présenté par... Monsieur Pierre Cordina, qui donc "enrichit les rangs" selon le premier édile, de la majorité. "Le ralliement de M.Cordina dans vos rangs est une trahison des électeurs des électeurs de ce dernier". Voilà où voulait en venir l'opposant RN qui reproche au maire de pratiquer une politique politicienne préférant rallier des opposants très rapidement quelques mois après le début de son mandat, prenant aussi pour exemple le nouveau nom du Centre Culturel (Georges Ginesta, NDLR). Après avoir attaqué le successeur LREM de Sandrine Hacquard, Monsieur Spinnhirny, qui s'est aussi rallié à la majorité, M.Masquelier souhaite ne pas faire débat de ce sujet. Pour autant, Messieurs Cordina et Spinnhirny répondent à l'opposant. Qui répond aux réponses. qui répondent aux réponses.

 
Après donc, quelques échanges houleux, le conseil municipal reprend son cours normalement.

Partager