Bah Alors ?

Un tour du monde pour la bonne cause !

01 février 2021
Fréjus
de Nicolas Le Sanne

Gwenaël Breton un ancien militaire à la retraite s’en va faire un tour du monde en vélo et à la rame pour soutenir une bonne cause : les blessés de guerre ! Parti de Bayonne en début d’année, il a fait escale jeudi 28 janvier à Fréjus et a été reçu et accueilli par les élus de la ville et des sportifs de hauts niveaux.

 

Ancien force spéciale, Gwenaël Breton a un mental de guerrier au moment de s’élancer pour ce tour du monde. Le parcours qu’il a choisi ne sera pas le plus simple passant par l’Eurasie et jusqu'aux États-Unis. Les chiffres sont fous, il va parcourir 12 000 kilomètres à vélo et 8 900 kilomètres à la rame, complètement hallucinant, et cela sans aide et sans escale !

 

En pleine pandémie et pendant les fêtes de Noël, il a confié : “ Mon état mental est partagé entre l'excitation du départ, l’impatience de passer à l’action et l’appréhension de l’inconnu dans le contexte sanitaire actuel (...) Conscient des difficultés à surmonter, je reste ultra déterminé à mener à bien l'opération et à garder le Cap”. Ce mental, il le doit à sa carrière de force spéciale : déterminé et ne jamais abandonner sont ces mots d’ordre !

 

Ancien force spéciale ça aide à son CV. On peut noter : Adjudant-Chef, 22 ans de service, Chuteur opérationnel contre terroriste libération d’otages, instructeur commando, Tior (Techniques d’intervention opérationnelles rapprochées), conduite tout-terrain. Rien que ça ! En plus de cela, il est passionné de sport à haut niveau et malheureusement blessé de guerre, c’est pour cela qu’il veut s’engager pour cette cause : “En 2012, au Sahel, lors d’un saut d’hélicoptère de nuit en entraînement opérationnel, j’ai moi- même été blessé. J’ai par ailleurs également vécu de violents combats où des copains ont été grièvement blessés par balles. S’en est suivi un long travail de reconstruction et l’envie de créer une association pour soutenir les blessés de guerre et promouvoir les valeurs liées au dépassement de soi dans le cadre de la reconstruction”.

 

Des défis comme motivation

 

Pour pimenter ce tour du monde qui s’annonce déjà épique, Gwenaël a décidé de se lancer quelques défis pendant son périple qui lui permettra de rapporter le plus d’argent possible pour l'association “Rien que du bonheur” et sa cause les blessés de guerre ! Son objectif est de montrer que rien n’est impossible quand on se donne à 100% et de motiver les blessés de guerre qui sont en pleine reconstruction : pour cela il invite le monde entier à participer au défi avec lui du “Qui ose rame” : https://rienquedubonheur.com/qui-ose-rame/ : Tout le monde peut y participer il suffit de cliquer sur le lien vous pourrez y faire un don, mais aussi voir les exploits de Gwenaël Breton qui d’ailleurs motive ses troupes en disant : “ Je souhaite soutenir les blessés de guerre, les inspirer pour qu’ils relèvent leurs propres défis. On doit réaliser ses rêves, même les plus fous ! L’audace, le partage et la détermination sont les valeurs que je veux véhiculer”.

 

Son but ultime : pouvoir ouvrir une maison d’accueil des blessés de guerre qui pourra recevoir les blessés, mais aussi leur famille pour une meilleure reconstruction. Pour cela il a déjà trouvé l’endroit idéal comme un havre de paix pour les martyrs. Un domaine de 8 hectares en périphérie de Bayonne comportant une dizaine d’habitations, un magnifique château, une chapelle, des écuries, deux moulins, un lavoir, un immense lac, des sentiers vallonnés à travers champs et forêts… Gwenaël conclut : “Je rêve d’acquérir ce domaine, le réhabiliter pour le remplir de joie et d’espoir avec l’idée d’un accompagnement de tous les projets sportifs des blessés de guerre et de leurs proches, tant sur le plan de mise à disposition de certains outils de résilience, que sur la construction du projet sportif, que du soutien psychologique du blessé. Je souhaite à mon tour transmettre mon expérience et mes compétences à celles et ceux pour qui tout est encore possible”.

 

C’est en tout cas un magnifique projet que vient de lancer Gwenaël Breton, il va souffrir pour la bonne cause, mais n’oubliez pas que vous pouvez aussi contribuer à ce projet en faisant un don à l’adresse suivante : https://rienquedubonheur.com/qui-ose-rame/

 

©Gwenael Breton

Partager